Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés d'ONET Santé en grève pour dénoncer leurs conditions de travail

vendredi 27 avril 2018 à 15:54 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Une quarantaine de salariés d'ONET en charge du ménage à l'hôpital de Valenciennes en grève aujourd'hui pour dénoncer les 7 jours de carence en cas de maladie, les 7 jours de travail consécutif sans repos compensateurs, les pressions de la direction, etc.

Une quarantaine de salariés ont tenu le piquet de grève devant l'hôpital de Valenciennes où ils travaillent
Une quarantaine de salariés ont tenu le piquet de grève devant l'hôpital de Valenciennes où ils travaillent © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Valenciennes, France

C'est la première grève depuis l'installation d'ONET Santé à l'hôpital de Valenciennes pour s'occuper du ménage en 2011, de longues années où les salariés, en grosse majorité des femmes racontent avoir subi des conditions de travail difficiles, mais aujourd'hui elles n'en peuvent plus. Une quarantaine sur 100 ont donc décidé de faire grève et d'interpeller les visiteurs à l'hôpital Jean-Bernard ce vendredi.

Ces femmes dénoncent des cadences infernales, avec par exemple une chambre à nettoyer toutes les 12 minutes ou encore des plannings trop lourds avec parfois 7 jours consécutifs sans repos compensateurs

7 jours par semaine de ménage, à la fin forcément on ne réagit pas comme au début, on est épuisé, à tel point que parfois on ne sait plus se lever, et résultat il y a de nombreux arrêts pour burn out, Evelyne Heysck, déléguée du personnel et membre du CE

Les salariées n'en peuvent plus non plus d'avoir seulement 1 we de libre pour 6 travaillés, impossible à concilier avec une vie de famille. Et puis elles refusent aussi les 7 jours de carence en cas d'arrêt maladie

C'est beaucoup trop 7 jours, d'autant plus que comme on travaille dans un hôpital, on est plus sensible aux microbes et on peut être plus souvent malades. Mais avec ces 7 jours de carence on prend sur nous, et on vient travailler avec des masques quand on la grippe, et tout le reste, Mélanie Di Nato, déléguée CGT

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Emile Vandeville secrétaire général de l'union locale de la CGT à Valenciennes craint aussi pour la santé des patients, notamment quand les salariées  sont obligées de passer des étapes dans le nettoyage des chambres  de personnes qui ont des maladies infectieuses, faute de temps.

Et puis ces agents d'entretien dénoncent aussi les très nombreuses pressions de la part de la direction qui régulièrement refuse les congés.

Une direction d'ONET qui refuse de s'exprimer sur les revendications de ses salariées.