Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Saint-Vincent Tournante 2016 : les sociétés de secours mutuel vignerons bourguignons ont bien changé

vendredi 29 janvier 2016 à 15:26 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Auxerre et France Bleu Bourgogne

Elles seront plus de 90 à défiler les 30 et 31 janvier lors de la Saint-Vincent Tournante, à Irancy (Yonne). "Elles", se sont les sociétés de secours mutuel entre vignerons. Depuis leur création, ces structures ont beaucoup évolué. Aujourd'hui, elles font le lien entre viticulteurs.

La Saint Vincent Tournante se déroule cette année à Irancy dans l'Yonne
La Saint Vincent Tournante se déroule cette année à Irancy dans l'Yonne © Maxppp

Bourgogne, France

L'ancêtre de la sécurité sociale. C'est ainsi que Aubert Lefas, président de la société de secours mutuel de Pommard évoque ces structures atypiques. Celle de Pommard date de 1668. En effet, la vocation des sociétés de secours mutuel était -au départ- d'apporter un soutien financier aux vignerons malades ou à la veuve d'un vigneron décédé pour leur permettre de continuer le travail. Aujourd'hui que la sécurité sociale est en place et que les risques naturels sont assurés par des compagnies, le rôle de ces sociétés de secours a du évoluer.

Même si l'entraide financière persiste toujours dans quelques villages où certains viticulteurs sont encore indépendants et n'emploient pas de salariés, le plus gros du travail de ces sociétés est devenu symbolique. En effet, la cotisation à Pommard n'est que de 10 euros, tout comme la pension de retraite pour les vignerons méritants. "On ne pas les utiliser pour faire de l'assistance sociale" explique Aubert Lefas.

La solidarité n'est pas moins forte, elle prend une forme différente. Nous sommes unis par le même type de valeurs : on se retrouve bien petit face à la nature. C'est pouvoir partager autour de notre métier.

  • Aubert Lefas, président la société de secours mutuel de Pommard.

Deux fois par an, les sociétés se retrouvent dans des réunions propres à chaque village. Pour la fête de la St Vincent, il y a souvent un défilé avec une représentation du Saint hébergé chez un viticulteur . Sans doute, une des inspirations de la Saint Vincent Tournante. Cette manifestation commerciale accueille les sociétés de secours mutuel. C'est le moment phare de la fête. "Les sociétés sont accueillies le samedi matin. S'en suit toute une série de défilés, de salut aux monuments aux morts et messes souvent présidées par l'évêque de la région" précise Aubert Lefas.

"Ce n'est pas une question d'argent. C'est vraiment partager tout ce qui nous lie à la Terre. C'est ce à quoi les gens tiennent. Il n'y a pas beaucoup d'endroits où un vigneron retraité va rencontrer le jeune petit fils d'un viticulteur qui se met au travail."

Ce sont des lieux de passage de témoin entre générations.

  • Aubert Lefas, président la société de secours mutuel de Pommard.

Aubert Lefas explique le rôle des sociétés de secours mutuel