Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Les soldes à Quimper : "si c'est pas bon, j'arrête" dit une vendeuse

mercredi 9 janvier 2019 à 16:37 Par France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Certains commerçants le disent très clairement : la conjoncture est compliquée depuis la fin de l'année, et pourrait avoir raison de leurs commerces. C'est encore plus flagrant pour les commerces des centres-villes où ont eu lieu de nombreuses manifestations. Témoignage.

Les soldes d'hiver commencent aujourd'hui et se termineront le 19 février prochain.
Les soldes d'hiver commencent aujourd'hui et se termineront le 19 février prochain. © Radio France - Diane Sprimont

Quimper, France

Les soldes 2019 vont-elles agir comme "révélateur" des difficultés économiques de certains commerces ? Pour ceux qui sont installés dans les centres-villes où les manifestations sont nombreuses, peut-être. C'est le cas de cette vendeuse quimpéroise, Alexandra Garaud. Elle possède un magasin de lingerie et, pour elle, le début d'année est primordial.

Quand on se lève tous les matins pour se verser "Zéro", c'est pas possible !" - Alexandra Garaud, vendeuse à Quimper

"Moi je suis toute seule. Financièrement, je ne peux pas embaucher et des fois, je ne peux même pas me verser un salaire correct ! J'ai une amie qui a fermé sa boutique de prêt-à-porter il y a trois semaines. On a démarré en même temps, et elle a dû faire un dépôt de bilan, parce que pas assez de fréquentation, et à un moment donné, on ne s'en sort plus. On n'arrive plus à payer le loyer, on a des retards dans le paiement des stocks. Quand on se lève tous les matins pour se verser "Zéro", c'est pas possible. Si je n'arrive pas à remonter un peu le niveau, je peux pas rester. Je suis ouverte depuis 3 ans, je ne prends jamais de vacances, j'adore mes clients, j'adore ce que je fais, mais je ne peux pas vivre d'amour et d'eau fraîche, donc si les soldes c'est pas bon, j'arrête".