Infos

Les soldes d'été 2014 commencent trop tôt pour les commerçants du Bugue

Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord mercredi 25 juin 2014 à 1:15

Soldes d'été 2014
Soldes d'été 2014 © Radio France

Les soldes d'été commencent à partir d'aujourd'hui, mercredi 25 juin 2014, à 8 heures du matin. Une période attendue par tous les acheteurs, mais pas par tous les commerçants. Pour les vendeurs de vêtements et de chaussures du Bugue, par exemple, ces soldes débutent beaucoup trop tôt...

C'est parti pour cinq semaines de rabais et de bonnes affaires! La période des soldes d'été 2014 débute à partir d'aujourd'hui, mercredi 25 juin, à 8 heures du matin. L'occasion, pour les accros du shopping, de renouveler leur garde-robe, et pour les autres, de se faire un petit plaisir pour l'été. Les soldes sont un moment attendu par les acheteurs depuis des mois. Pour les vendeurs, c'est la même chose, sauf peut-être... au Bugue. Dans ce bourg touristique d'à peine 3 000 habitants, les commerces se comptent sur les doigts d'une main. Dans l'artère principale, la rue de Paris, il y a trois magasins de vêtements et un magasin de chaussures. Et les commerçants que nous avons rencontrés sont d'accord. Pour eux, ces soldes arrivent bien trop tôt.

"On ne nous laisse pas le temps de vendre nos articles au plein tarif"

Dans sa boutique de vêtements "fashion", Benoît prépare ses étiquettes fluos pour les soldes. Mais il le fait à contre-coeur. "Les soldes arrivent bien trop tôt pour nous. Je viens à peine de recevoir ma collection d'été que je dois déjà la solder! L'idéal serait plutôt de démarrer vers fin juillet ou août. Comme ça, je peux vendre une partie de mon stock au vrai prix pendant au moins un mois ". Rien n'oblige Benoît à proposer des rabais sur ses articles, mais c'est contraint et forcé qu'il le fait. "Les clients, à partir de maintenant, ne viennent que pour ça. S'ils entrent dans le magasin et que rien n'est soldé, ils repartent ausitôt. Et même en soldant à -30%, je me fais parfois insulter parce qu'à Paris on propose jusqu'à -70%! ".

Un peu plus loin dans la rue, Christine, "commerçante indépendante " comme elle se définit elle-même, n'est pas fan des soldes non plus. Pour elle, cette période a perdu son utilité première. "Maintenant, c'est devenu un business pour les enseignes franchisées dans les grandes villes. Normalement, au départ, les soldes c'est fait pour liquider les stocks invendus en fin de saison. C'est pour ça qu'il y a vingt ans, on commençait autour du 15 août. Maintenant, ça ne rime plus à rien. Du coup, je ne fais pas de soldes, mais je propose un prix juste à mes clients toute l'année ".

Finalement, au Bugue, il n'y a que Daria, vendeuse de vêtements et de maillots de bain pour femmes, qui est enthousiaste. "Chez moi, tout est soldé. Les soldes, c'est une période plaisir. Les clientes se font plaisir, et moi je suis très heureuse aussi. Pourtant, ce n'est même pas la période où je vends le plus ".

La période des soldes, au Bugue comme partout ailleurs en Dordogne, c'est jusqu'au mardi 29 juillet.

Reportage au Bugue de Nacime Rahoui

Partager sur :