Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Les soldes un 15 juillet, pari gagnant ?

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Très attendus par les commerçants durement touchés par la crise du coronavirus, les soldes démarrent ce mercredi matin à Nîmes et dans le Gard, comme partout en France.

Soldes (Illustration)
Soldes (Illustration) © Radio France - Tony Selliez

Les soldes d'été débutent ce mercredi. Entre des redressements judiciaires à répétition des enseignes du textile, des consommateurs frileux à l'idée de revenir en magasin et des stocks importants à écouler, ce cru 2020 post-Covid-19 sort déjà de l'ordinaire avant même d'avoir commencé. À Nîmes (Gard), les commerçants attendent les clients, avec l'espoir de rattraper le temps perdu et de limiter les dégâts..

Soldes retardés de plus de 20 jours

Apparemment ce n'est pas l'emballement en perspective dans les rues de Nîmes. Mais les commerçants veulent y croire. Ils en ont besoin de toute façon. "On a préparé tout le magasin. Même si cela fait quelques semaines que nous sommes en ventes privées, rappelle Louise, de la boutique nîmoise Avant-garde. Mais on a quand même hâte que les touristes arrivent !"

"Les masques, on en a commandé de nouveaux pour pouvoir fournir les clients qui n'en auraient pas." Julien Prat, de la boutique Avant-garde à Nîmes

Alors, des soldes en plein milieu des vacances estivales : un pari gagnant ? "Ce n'est pas le modèle "soldes" qui est essoufflé. C'est surtout la façon de procéder de certains commerces, qui toute l'année sont plus ou moins en soldes, explique Josy Nouis du magasin de vêtements Scot Line, rue de l'Aspic à Nîmes. Nous, ce n'est pas notre façon de procéder. On a des ventes privées une semaine auparavant uniquement pour les clientes. D'ailleurs, vous voyez, sur la vitrine il n'y a rien d'affiché. Il faudrait revenir aux basiques, les vrais soldes, et pas toute l'année des 30, 40 ou 50%."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess