Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Les papeteries Arjowiggins dans la tourmente

Sous-traitants d'Arjowiggins : une cagnotte pour se faire entendre

-
Par , France Bleu Maine

Une cagnotte a été lancée ces derniers jours en soutien aux sous-traitants d'Arjowiggins. Licenciements, problèmes de trésorerie, la liquidation judiciaire de la papeterie de Bessé-sur-Braye a eu un impact désastreux sur leur activité.

Près de 600 personnes ont été licenciées à Bessé-sur-Braye après la liquidation judiciaire de la papeterie Arjowiggins.
Près de 600 personnes ont été licenciées à Bessé-sur-Braye après la liquidation judiciaire de la papeterie Arjowiggins. © Radio France - Boris Hallier

Bessé-sur-Braye, France

Plus que la somme récoltée, l'entrepreneur à l'origine de la cagnotte en ligne attend une réponse des pouvoirs publics. "On a beaucoup parlé de l'usine en elle-même, mais pas vraiment de ceux qui avaient des créances là-bas", raconte Thibault Olivier, gérant de la société de nettoyage MD Clean, à Bessé-sur-Braye, pour qui Arjowiggins représentait 50% du chiffre d'affaires. 

"La région arrive à débloquer 1 million d'euros pour accompagner les salariés d'Arjowiggins. _Pourquoi nous, à qui on a laissé des créances énormes, nous n'aurions pas le droit à des aides?"_, s'interroge-t-il. 

Des sous-traitants obligés de licencier

Spécialiste de la mécanique de précision, Didier Chartrain et ses sept salariés intervenaient tous les jours sur les sites de Bessé-sur-Braye et Saint-Mars-la-Brière. Pour lui aussi, Arjowiggins représentait la moitié de son chiffre d'affaires.

La liquidation judiciaire de l'entreprise et ses factures impayées, 102.000 euros selon lui, l'ont obligé à licencier deux personnes. _"On a que nos yeux pour pleurer",s'emporte-t-il. "On a rien, rien, rien. Personne ne parle de nous". _