Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les syndicats craignent un plan social d'envergure chez Auchan

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

La direction d'Auchan a convoqué plusieurs CSE (ex -CCE) au même moment, ce mardi matin, dans différentes branches de l'enseigne de la grande distribution. Un timing qui fait craindre des annonces importantes alors qu'Auchan a enregistré de lourdes pertes en 2018.

Le magasin Auchan, à Calais
Le magasin Auchan, à Calais © Maxppp - Johan Ben Azouz

Lille, France

Auchan devrait annoncer un plan social ce mardi matin, selon plusieurs sources syndicales. Une annonce qui interviendrait après de très mauvais chiffres pour l'année 2018 avec 946 millions de pertes. Le PDG, Edgar Bonte, arrivé aux commandes à l'automne, avait annoncé un plan de redressement baptisé "Renaissance" lors de la présentation du bilan du groupe début mars. Il avait alors assuré qu'il n'y aurait aucune suppression d'emplois. Aujourd'hui,  les syndicats ne croient plus en cette promesse comme l'explique ce délégué qui pressent une mauvaise nouvelle : 

Dans le secret des dieux, il se prépare de la casse sociale.

Coup de rabot sur les investissements

Le 8 mars, lorsqu'il présentait le mauvais bilan comptable d'Auchan, le PDG Edgar Bonte assurait qu'il n'y aurait ni fermeture de magasins ni réduction d'effectifs en France mais il précisait que ça ne concernait que l'année 2019. Au-delà, c'est l'inconnu. Il ajoutait également que toutes les solutions seront étudiées pour redresser le groupe. Il avait alors annoncé un coup de rabot sur les investissements : ils seront divisés par deux cette année.

Vers des cessions de magasins ?

Les syndicats craignent que la direction n'annonce ce matin un tour de vis finalement dans les effectifs. Un délégué syndical compare l'ampleur du plan social à venir à celui qui a touché Carrefour l'an passé avec ses 1 500 postes supprimés en France et près de 300 magasins fermés. Pas de fermeture d'hyper ou de supermarchés a priori chez Auchan mais des cessions seraient possibles, ce qui serait déjà un choc dans un groupe qui n'a jamais connu de saignées dans les effectifs de ses magasins. Il y a déjà eu de la casse lorsqu'Auchan a diversifié ses activités, comme dans la téléphonie qui fut un échec. Un précédent plan social en 2017 avait abouti à 400 suppressions de postes, touchant uniquement des postes administratifs dans la centrale d'achat.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu