Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Les 500 ans de la Renaissance en Centre-Val de Loire

Les syndicats furieux de ne pas pouvoir manifester à Amboise pendant la visite d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Touraine

Trois syndicats protestent contre le refus de la Préfecture d'autoriser une manifestation pendant la visite d'Emmanuel Macron à Amboise. Ils parlent de coup d'état démocratique et de dérive autoritaire. Ils appellent à manifester jeudi devant la préfecture de Tours.

La préfecture refuse aux syndicats le droit de manifester à Amboise pendant la visite d'Emmanuel Macron
La préfecture refuse aux syndicats le droit de manifester à Amboise pendant la visite d'Emmanuel Macron © Maxppp - David Ademas/Maxppp/Ouest-France

Amboise, France

La CGT, la FSU, et Force Ouvrière s'indignent dans un tract de ne pas pouvoir manifester le jeudi 2 mai à l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron et du président italien, pour le lancement des festivités des 500 ans de la Renaissance. 

C'est un coup d'état démocratique

Pour les syndicats, ce n’est plus une visite d’état, mais un coup de d’état démocratique ! Le rassemblement des syndicats était prévu à 11h30 devant l'office de Tourisme, Quai du Général de Gaulle. Une manifestation interdite car située dans lé périmètre de sécurité. La préfète, lors de son point presse du lundi 29 avril, avait autorisé un rassemblement à quelques kilomètres de là, devant la Pagode de Chanteloup. Pour les syndicats,  c’est du jamais vu ! Une telle atteinte aux libertés individuelles et collectives, une telle restriction des droits à manifester doivent être fermement condamnées

Cet épisode illustre parfaitement la dangereuse dérive autoritaire de l’exécutif qui use de tout l’arsenal répressif pour tenter de faire taire toutes les sources de revendications. 

Les syndicats demandent du coup l'abrogation de l'interdiction de manifester. La CGT, FO et FSU 37 ont d'ailleurs demandé à la préfecture d’obtenir un lieu de rassemblement conforme à leur demande à Amboise, mais cette demande a été refusée. Les syndicats appellent du coup  à un rassemblement le 2 mai 2019 à 11h30, devant la Préfecture à Tours.