Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les syndicats s'inquiètent d'un possible rachat de Souriau par un concurrent

-
Par , France Bleu Maine

D'après les représentants du personnel, le processus est lancé. Un concurrent direct est sur les rangs pour le rachat. Les syndicats redoutent une restructuration et des pertes d'emploi parmi les 900 salariés sarthois. La direction de Souriau n'a pas répondu à notre demande d'information.

Souriau est l'un des fleurons industriels de la Sarthe
Souriau est l'un des fleurons industriels de la Sarthe © Maxppp - Olivier Blin

Champagné, France

"La vente n'est plus une rumeur. Le processus est bien en cours", s'alarme Emmanuel Royer, au nom de l'intersyndicale. Le représentant Force Ouvrière de l'entreprise Souriau parle d'une "nouvelle non confirmée par la direction mais évoquée sur plusieurs sites Internet spécialisés". Le syndicaliste assure même qu'il existe une "short liste" de candidats potentiels à la reprise, parmi lesquels un "concurrent direct" tiendrait la corde. L'entreprise Souriau, installée à Champagné (près du Mans) et à La Ferté-Bernard, emploie plus de 900 personnes en Sarthe. Spécialisée dans la fabrication de connectiques pour l'aéronautique, est est l'un des fleurons industriels du département. 

Le spectre de TE Connectivity

Ces quinze dernières années, Souriau a connu plusieurs rachats qui "se sont toujours bien passés", reconnait Emmanuel Royer de l'intersyndicale. "Mais jamais", nuance-t-il, "nous ne sommes tombés entre les mains de concurrents. Aujourd'hui, nous craignons qu'un concurrent nous reprenne et que ça se passe mal, comme ce fut le cas pour Deutsch à Alllonnes en début d'année". En janvier 2019, le propriétaire américain TE connectivity avait annoncé la suppression de la quasi-totalité (140) postes de l'entreprise.

Les syndicats rappellent que Souriau est "une entreprise en plein développement, avec beaucoup de travail, des commandes et une politique d'embauches depuis plusieurs mois". Jointe par téléphone, la direction de Souriau en Sarthe n'a pas donné suite à nos appels.