Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les syndicats opposés à la loi Travail se donnent rendez-vous à Nantes à la rentrée

mercredi 20 juillet 2016 à 19:12 Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan

Alors que le projet de loi travail devrait être adopté ce jeudi, les syndicats de Loire-Atlantique opposés à ce texte donnent rendez-vous aux militants et aux leaders syndicaux le 7 septembre à Nantes pour un grand meeting de rentrée. Une rencontre qui devrait relancer la contestation.

Défilé des syndicats à Nantes le 24 juin dernier
Défilé des syndicats à Nantes le 24 juin dernier © Radio France - Marion Fersing

Nantes, France

Si aucune motion de censure n'est présentée par les députés d'i'i 16h30 ce jeudi, le projet de loi Travail sera définitivement adopté. Le premier ministre Manuel Valls a une nouvelle fois eu recours à l'article 49-3 de la Constitution, qui permet d'adopter un projet de loi sans le vote des députés. Pour autant, les syndicats opposés à cette loi promettent déjà une nouvelle mobilisation le 15 septembre prochain.

Rendez-vous au miroir d'eau

Avant cela, la CGT, Force Ouvrière, Solidaires, la FSU et l'Unef organisent un grand meeting de rentrée le 7 septembre prochain à Nantes, en présence des leaders des confédérations : Philippe Martinez pour la CGT, Jean-Claude Mailly pour Force ouvrière, ainsi que Bernadette Groison de la FSU, un porte-parole national de Solidaires et un représentant du syndicat étudiant Unef.  "Il est prévu de le tenir en, plein air, explique Jean Brunacci, secrétaire départemental du syndicat Solidaires. Il y aura du monde et le miroir d'eau nous semble être le lieu le plus approprié."

Ces syndicats souhaitaient à l'origine organiser un meeting au moment où aurait dû se dérouler l'université d'été du Parti socialiste, fin août. Par peur des débordements, le PS a finalement renoncer à organiser son rendez-vous annuel, mais les syndicats ont décidé de maintenir leur meeting, en le décalant de quelques jours. Cette rencontre devrait donner le coup d'envoi d'une nouvelle mobilisation contre la politique sociale du gouvernement et de la loi Travail en particulier.

Si un pays peut quitter l'union européenne, une loi peut bien être abrogée" - Yann Couroussé, secrétaire départemental adjoint de Force ouvrière

Yann Couroussé, secrétaire départemental adjoint de Force ouvrière, prend l'exemple du Brexit pour dire que tout est possible. "Si un pays peut quitter l'union européenne, une loi peut bien être abrogée". "Les salariés nous suivent et les sondages le montrent, estime Fabrice David, secrétaire de la CGT Loire-Atlantique. On va repartir à la rentrée, on ne sait pas pour combien de temps, mais on partira avec la même détermination" qu'au mois de mars.