Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les tarifs du gaz vont baisser de 2,4% à partir du 1er octobre

-
Par , France Bleu

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a annoncé ce vendredi que les tarifs du gaz allaient baisser de 2,4% à partir du 1er octobre.

Cette baisse est de 0,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz.
Cette baisse est de 0,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz. © Maxppp -

Les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz, appliqués par Engie à des millions de foyers français, vont baisser de 2,4% au 1er octobre, a annoncé vendredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE). "Cette baisse est de 0,6% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,4% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 2,5% pour les foyers qui se chauffent au gaz", précise le régulateur.

Cette évolution traduit l'application d'une formule tarifaire définie fin juin par un arrêté du gouvernement, rappelle la CRE. Les tarifs réglementés d'Engie, appliqués à près de 4 millions de foyers français, varient habituellement d'un mois sur l'autre en fonction des coûts liés aux approvisionnements en gaz, aux infrastructures et à la commercialisation ainsi qu'à diverses taxes.

Une baisse lissée sur plusieurs mois

Mais le gouvernement avait décidé d'une baisse moins importante que prévu par ce mécanisme au 1er juillet pour pouvoir ensuite lisser la baisse sur plusieurs mois afin de ne pas entraîner de variations trop importantes sur les factures à l'automne.

Les tarifs réglementés de vente du gaz doivent disparaître au cours des prochaines années.

-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu