Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les thermes de Luchon à l'aube d'une nouvelle ère

-
Par , France Bleu Occitanie

Les thermes de Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), en perte de vitesse, devraient connaître une modernisation salutaire. L'arrivée du repreneur privé dans quelques mois est une promesse d'investissements et d'une ouverture stratégique vers la remise en forme.

Les thermes de Luchon emploient actuellement 119 personnes.
Les thermes de Luchon emploient actuellement 119 personnes. © Radio France - Bénédicte Dupont

C'est une institution dans les Pyrénées, les thermes de Bagnères-de-Luchon ont connu ces dernières années quelques turpitudes et devraient s'acheminer vers un peu plus de sérénité. Faute de direction, Jean-Paul Gabarrot est arrivé le 25 mai dernier. Ce spécialiste du thermalisme depuis 35 ans assure l'intérim jusqu'au 31 décembre, indépendamment du futur repreneur, le groupe privé Arénadour. Les thermes sont gérés jusque là en régie municipale.

Modernisation indispensable

35 millions d'euros. C'est la facture de la modernisation des thermes de Luchon, pour une remise aux goûts du jour. "Et ça une municipalité ne peut pas se le permettre, seul un privé peut sortir cette somme et sauver les thermes", résume Eric Azémar le maire de la commune de 2.300 habitants. Celui qui était il y a un peu plus d'un an encore dans l'opposition est désormais rassuré, et optimiste. 

On était descendu à moins de 11.000 curistes par an alors qu'on en avait encore 20.000 il y a 10-15 ans. Il fallait qu'un professionnel prenne la main pour s'ajuster aux évolutions du marché. - Eric Azémar, maire de Luchon

Les 2.700 mètres carrés de l'établissement ont besoin d'un coup de jeune, qui devrait se matérialiser dès l'automne prochain. De novembre prochain à mars 2022, quand il sera fermé, démarreront les travaux de la partie thermale médicale existante. Ensuite, devrait émerger tout un nouveau pôle dédié à la remise en forme. La remise en forme, le voilà le virage pour les thermes de Luchon et ses 119 salariés.

Avec la renaissance des thermes, un vent d'espoir

Arénadour veut conserver le cœur de métier des thermes luchonnais : le thermalisme traditionnel, celui des cures d'une vingtaine de jours remboursées par la Sécurité sociale. Mais la nouvelle équipe veut surtout miser sur la remise en forme et le bien-être, des séjours plus courts.

C'est une clientèle plus jeune, 35-50 ans que la la clientèle de cure. C'est ce qui permettra aux thermes de Luchon de redresser la barre, on voit bien que les séjours liés aux cures ORL/voies respiratoires sont en baisse. - Jean-Paul Gabarrot, directeur des thermes par intérim

Toute la ville veut croire en cette renaissance. On considère que 100 curistes génère 6 emplois directs et indirects. Eric Azémar veut croire qu'un vent de renouveau souffle sur Luchon : "Le marché immobilier repart, on va avoir bientôt l'ascenseur valléen_, le retour du train en novembre 2023 (NDLR : le Luchon-Montréjeau), on va rouvrir une piscine et avoir une maison médicale dans 12-18 mois. Oui il y a un renouveau à Luchon."_ Un renouveau qui dépasse la question du thermalisme. L'année dernière, les thermes étaient fermés, comme partout en France, la vallée n'a jamais vu autant de touristes.

Arénadour le futur repreneur des thermes de Luchon est l'un des acteurs de premier plan du thermalisme en France avec la Chaîne thermale du Soleil et Valvital. Le groupe est basé dans les Landes où il exploite plusieurs établissements thermaux. Le conseil municipal de Luchon doit valider fin août la délégation de service public qui prendra effet le 1er janvier 2022.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess