Économie – Social

Les tourangeaux plébiscitent le pétillant pour les fêtes de Noël

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine vendredi 16 décembre 2016 à 5:00

Les ventes de pétillants progressent de 5 à 10% chaque année
Les ventes de pétillants progressent de 5 à 10% chaque année © Maxppp - Daniele Laborde

Il faut dire qu'un pétillant coûte en moyenne 2 fois moins cher que les entrées de gamme dans les champagnes. C'est aussiune question de culture dans une région viticole comme le Val-de-Loire.

Si vous allez faire vos courses dans les grandes surfaces, vous l'avez forcément constaté. Les crémants et pétillants se taillent la part du lion dans les rayons.

Une bouteille sur 2 de pétillant est vendue en grande surface, cela représente 31% des volumes sur un marché qui est en pleine croissance. 25 millions de bouteilles ont été produites en plus ces 10 dernières années.

Un bon petit Vouvray pétillant, ça vaut un champagne - Un client d'une grande surface de Fondettes

Il faut dire qu'un Vouvray pétillant d'entrée de gamme, c'est 6 euros en grande surface, contre 15 euros pour un champagne d'entrée de gamme. Du coup, les clients choisissent prioritairement les pétillants ou crémants. Ainsi au Leclerc de Fondettes, on compte 13 m de linéaires pour les pétillants, c'est près de 3 fois moins pour les champagnes.

On vend de plus en plus de bons pétillants d'années en années. C'est un produit festif. Il vaut mieux emmener un client vers un pétillant à 10 ou 15 euros au lieu d'un mauvais champagne - Eneric Scolari responsable de rayon

Dans cette grande surface, on vend une centaine bouteilles de pétillants par jour, d'ailleurs les ventes progressent chaque année de 5 à 10%.