Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les touristes asiatiques fréquentent de plus en plus les hôtels belfortains

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Lors de leur tour d'Europe, les touristes asiatiques qui visitent la France, notamment Paris et le château de Versailles, font escale à Belfort, juste pour une nuit, avant de repartir vers l'Allemagne et la Suisse. C'est une clientèle importante pour le secteur hôtelier belfortain.

L'été les touristes chinois en transit représentent 25% des réservations de l'hôtel Quality à Belfort
L'été les touristes chinois en transit représentent 25% des réservations de l'hôtel Quality à Belfort © Radio France - Mado Oblin

Un bus s'arrête devant l'hôtel Quality de Belfort, une trentaine de touristes chinois en descend. Ils visitent la France, notamment Paris et le château de Versailles, et viennent passer une nuit à Belfort. Dès le lendemain matin, ils filent vers la Suisse. "On va visiter l'Allemagne, l'Autriche, puis on termine par l'Italie", détaille Monsieur Hô, leur guide. 

Les touristes asiatiques n'ont pas le temps de faire grand chose à Belfort, hormis dormir et prendre le petit déjeuner. Ils sont surpris de leur passage en ville, explique Monsieur Hô, leur guide : "Ils me demandent, c'est une ville ou un village ? Alors je leur raconte un peu l'histoire de Belfort."

Arrivés à 20 heures, ils repartent à 8 heures le lendemain, direction, la Suisse
Arrivés à 20 heures, ils repartent à 8 heures le lendemain, direction, la Suisse © Radio France - Mado Oblin

Quatre fois plus de fréquentation en deux ans

En juillet et en août, cette clientèle représentait 25% des réservations à l'hôtel Quality de Belfort. C'est quatre fois plus qu'il y a deux ans. Le reste de l'année, les touristes asiatiques ne représentent plus que 7 à 8 % des nuitées. "L'été, une fois les Eurockéennes passées, la ville s'endort un peu. Là, ça nous permet de travailler jusque fin août", explique Hubert François, directeur de l'établissement.

"Tous les hôtels sont touchés sur Belfort, c'est vraiment une grosse masse de clientèle. C'est des bus et des bus, qui viennent à l'année dans nos régions." En fonction des établissements, la fréquentation diffère. Le Brit hôtel, le Kyriad et le Quality sont plus particulièrement concernés. 

Cela s'amplifie chaque année, on a énormément de demandes - Hubert François directeur de l'hôtel Quality

François Hubert est le directeur de l'hôtel Quality
François Hubert est le directeur de l'hôtel Quality © Radio France - Mado Oblin

Peu de retombés pour les commerces

En revanche, les commerçants du centre ville n'en profitent pas vraiment. "C'est un peu plus difficile, parce que les touristes ont un tour organisé. En général, ils essaient de trouver des commerces qui proposent de la nourriture chinoise", raconte le directeur de l'hôtel. Il a lui-même adapté le buffet de son petit déjeuner et propose maintenant du riz. 

Les autres clients de l'hôtel sont d'ailleurs parfois surpris par les touristes asiatiques. "Quand ils arrivent au restaurant, les Chinois s'approchent des tables et font des photos des assiettes des autres clients. Les gens sont un peu interloqués", raconte Hubert François. 

La plupart de ces touristes de passage à Belfort sont des Chinois, à 80% mais il y a aussi des Sud-Coréens. Pour capter cette clientèle, les hôtels de Belfort participent chaque année au salon Rendez-vous France à Paris. Cela leur permet de séduire les tours operators pour les faire venir dans la ville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu