Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les touristes étrangers ne se bousculent pas cet été dans les boutiques de porcelaine à Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Ça ne se bouscule pas dans les boutiques de porcelaine depuis le début de l'été à Limoges. Une tendance lourde ces dernières années avec un tourisme souvent de passage. Mais avec le Covid-19 et le peu de touristes venus de l'étranger, cela se ressent tout particulièrement.

Il n'y a pas foule depuis le début de l'été chez les vendeurs de porcelaine à Limoges
Il n'y a pas foule depuis le début de l'été chez les vendeurs de porcelaine à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Cet été, les touristes étrangers ne se bousculent pas à Limoges. En tout cas, pas ceux qui font habituellement tourner les boutiques de porcelaine lors de la saison estivale. "On n'a pas de clientèle étrangère. Ou toujours la même. Européenne. Et elle n'est pas très acheteuse. Toute la clientèle qui achète nos produits haut de gamme tels que les Russes ou des pays du moyen orient, sont totalement absents. Il n'y a pas de Japonais. Pas de Chinois. C'est évident qu'on va avoir une année complètement loupée" anticipe Thierry Lachaniette, dont la boutique du boulevard Louis Blanc porte son nom. 

Il y a vraiment une chute du chiffre d'affaire 

Quelques mètres plus loin sur le boulevard, ce n'est pas beaucoup plus réjouissant selon Mélanie, qui s'occupe de la boutique des porcelaines Carpenet : "Depuis le 15 juillet, il y a un petit frémissement. Mais rien à voir avec les années précédentes. Pour le moment, ce sont plutôt des français. Pour le moment, on n'a pas encore beaucoup de clientèle étrangère. Il y a vraiment une chute du chiffre d'affaire par rapport aux années précédentes. C'est significatif." En boutique, le seul rayon de soleil vient de la fréquentation des touristes français. Ils sont là et pas forcément pour un passage éclair, alors que Limoges est clairement devenue une simple ville de passage ces dernières années.

La grosse inquiétude concerne les exportations 

A tel point que le mois de juillet pourrait même être meilleur que prévu chez Thierry Lachaniette :"On sent plus de fréquentation, plus de visiteurs français. Ils prennent plus le temps de visiter la ville. On le sent vraiment dans l'activité. Je pense que le mois de juillet sera meilleur que l’année passée. Au niveau des étrangers, il y a un peu de trafic, mais ce n'est rien par rapport aux autres années." Des professionnels surtout inquiets de l'impact de la crise sanitaire sur les exportations. De nombreuses commandes sont suspendues voir annulées. Ce sont pourtant ces ventes qui font le gros de leur chiffre d'affaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess