Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Les touristes reviennent en Provence, mais seront-ils là à Noël ?

mardi 28 novembre 2017 à 4:40 Par Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse

Les touristes sont de retour dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, mais selon l'INSEE, ils sont moins nombreux qu'avant les attentats. Les professionnels les attendent aussi pour le Noël provençal, mais seront-ils convaincus ?

Place du palais des Papes à Avignon
Place du palais des Papes à Avignon © Radio France - Aurélie Lagain

Avignon, France

La courbe s'inverse, mais ce n'est pas encore le niveau d'avant les attentats de 2015. Selon l'INSEE, les touristes refont leur apparition en PACA, après quatre années noires : la crise aux États-Unis, sa propagation en France puis les attentats de Paris et Saint-Denis, et neuf mois plus tard, celui de la promenade des Anglais à Nice...

Résultat, les Américains et les Asiatiques reviennent timidement. Au moment des attentats, 9% des touristes étrangers ont déserté la France. Seulement 2% sont revenus.

"2017, léger retour à la fréquentation" - Harald Pons, directeur de l'hôtel d'Angleterre

Le président du club hôtelier d'Avignon, Harald Pons, lui, estime la hausse à 10% : les Américains reviennent... Et comme tous les touristes, ils réservent via smartphone. Sept touristes sur 10 réservent ainsi.

"Tout le monde demande des prix" - Julien Olivier, commerçant

Mais ce n'est pas pour autant qu'ils dépensent ! "Les acheteurs discutent beaucoup les prix. Même les Américains, surtout les Chinois, les Italiens, les Espagnols. Finalement tout le monde demande des prix!", regrette Julien Olivier, qui vend des nappes rue de la Balance à Avignon, entre le pont Saint-Bénézet et le Palais des papes, emplacement stratégiques sur le parcours des groupes de touristes.

Même constat pour Marie-Pierre, qui tient Rouge Pivoine à quelques dizaines de mètres de là.

"Les gens ont moins d'argent qu'il y a trois ou quatre ans." - Marie-Pierre, commerçante

Elle vend notamment du parfum et des torchons, et constate que les clients vont comparer ses prix à ceux des fabriquants qui vendent en ligne. Elle, ouvre en cette fin d'année à cause d'un "stock assez important", qu'elle espère bien liquider. Les touristes du mois d'août ont très peu acheté de souvenirs.

Noël en Provence ?

En Vaucluse, les professionnels communiquent sur la lavande en été, sur Noël en hiver (en attendant Cheval Passion) : Noël, ses 13 desserts et ses crèches et santons. Les ateliers de santonniers de désemplissent pas.

Toute l'année, explique Sylvie Roverch, qui exerce avec son mari Guy à Bollène, mais surtout à partir de septembre, et évidemment en décembre, "il y a des jours, je ne peux même pas peindre, c'est les uns après les autres dans l'atelier !"

Il faut innover pour vivre du tourisme en hiver à Avignon. Clément Demontis, jeune guide conférencier, a lancé l'an dernier ses visites thématiques sur Noël et les traditions provençales :"On fait des visites insolites d'Avignon, on cible sur les traditions provençales."

Qui vient ? "Des locaux", mais aussi des touristes français, qui cherchent une activité à faire pendant les fêtes... autre que le shopping.