Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les transports publics gratuits : "la gratuité a des effets très positifs mais on a des situations très différentes"

-
Par , France Bleu Berry

Guillaume Gontard, sénateur de l'Isère et et rapporteur d'une mission d'information au sénat sur la gratuité des transports collectifs publics intervient ce mercredi à Châteauroux lors des rencontres internationales sur le même thème. Bonne ou mauvaise idée la gratuité ?

Les habitants de l'agglo castelroussine ne payent plus le bus depuis 2001
Les habitants de l'agglo castelroussine ne payent plus le bus depuis 2001 © Radio France - Gaëlle Fontenit

Châteauroux, France

Faut-il rendre les transports collectifs gratuits partout ? Oui, affirment plusieurs collectifs qui profitent des rencontres internationales des transports gratuits à Châteauroux pour se faire entendre en ce moment. Un sujet que maîtrise bien le sénateur de l'Isère Guillaume Gontard, lui qui est rapporteur d'une mission au sénat sur la question. Il doit d'ailleurs intervenir ce mercredi lors du rendez-vous castelroussin. L'objectif de cette mission ? Définir les avantages, et les limites d'un système de transports public gratuit, comme c'est le cas à Châteauroux par exemple avec le réseau de bus Keolis. "La gratuité a de vrais effets positifs. On a constaté par exemple à Dunkerque que beaucoup d'usager sont des gens qui ne se déplaçaient pas, faute d'alternatives." 

Une gratuité qui a un coût

Mais évidemment la gratuité a un coût pour les collectivités. "Pour certaines villes comme Lyon ou Paris, la priorité aujourd'hui c'est plutôt d'améliorer les services existants". Ce qui coûte une fortune, et pour financer ces travaux, cela nécessite des ressources, pas uniquement les taxes sur les entreprises.

Guillaume Gontard est rapporteur d'une mission d'information sur la gratuité des transports publics

Choix de la station

France Bleu