Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Les trésoreries corréziennes pourraient toutes fermer affirment les syndicats des services fiscaux

lundi 11 mars 2019 à 17:56 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Les trésoreries de la Corrèze sont en danger. Ce sont les syndicats des services fiscaux qui lancent l'alerte. En cause le projet de réforme Cap 2022 sur la baisse des dépenses publiques.

Quelle réforme des services fiscaux en Corrèze ? Les syndicats redoutent le pire
Quelle réforme des services fiscaux en Corrèze ? Les syndicats redoutent le pire © Radio France - Philippe Graziani

Corrèze, France

Aucun projet n'a été présenté officiellement par la direction départementale des finances publiques de la Corrèze. Mais l'intersyndicale craint que la réforme CAP 2022 se traduise par la fermeture des 22 trésoreries du département. Car un tel "cataclysme", dixit Martine Aumettre, secrétaire départementale FO DGFIP, a été annoncé dans d'autres départements. Exemple en Vendée. "Il n'y aura plus de trésoreries, plus d'accueil au public tel qu'on le connaissait, au fil de l'eau, il y aura un accueil exclusivement sur rendez-vous". Ce qui pourrait se faire dans les mairies ou les maisons de services au public "quand il y aura assez de rendez-vous pour rentabiliser un déplacement sur la commune " suppose Martine Aumettre.

Des horaires réduits presque de moitié

Une crainte partagée par les élus du département, les maires en tête. D'autant plus que ceux-ci ont reçu fin janvier une circulaire de la préfecture les informant que dès le 1er février les horaires des trésoreries étaient réduits quasiment de moitié. "Sans aucune concertation, sans aucun délai de prévenance" souligne Jean-Jacques Dumas, président de l'association des maires de la Corrèze. Avec Pascal Coste, le président du Conseil départemental, celui-ci a demandé un rendez-vous au préfet et au directeur de la DGFIP. Ce sera le 3 avril.

Une annonce très prochaine par le ministre

Les syndicats et les élus crient-ils avant d'avoir mal ? Peut-être pas. Le directeur des services fiscaux de la Corrèze Jean-François Odru confirme bien qu'une réorganisation de l'implantation sur les territoires des différents services des finances publiques, dont les trésoreries, est bien en cours au ministère. Celle-ci précise-t-il sera faite tout en préservant le niveau de service au public actuel. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin doit présenter cette réorganisation très prochainement.