Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les trufficulteurs de Dordogne veulent lutter contre les "apporteurs"

-
Par , France Bleu Périgord

Pour éviter l'arrivée des truffes d'Espagne ou d'ailleurs sur les marchés du Périgord, le groupement des trufficulteurs du Périgord veut mettre en place une charte qui entrera en vigueur dès la saison prochaine.

Des truffes du Périgord sur le marché de Sainte Alvère
Des truffes du Périgord sur le marché de Sainte Alvère © Radio France

Avec sept tonnes de diamant noir récoltées , la saison 2014/2015 de la truffe du Périgord a été "convenable" d'après Jean-Pierre Audivert, le président de la fédération départementale des trufficulteurs du Périgord. "La saison précédente avait été très mauvaise avec trois tonnes à trois tonnes et demi de champignons récoltés seulement."

Le cours du diamant noir a légèrement baissé pour se stabiliser autour des 650 euros le kilo pour des truffes de catégorie 1 et 2 mais cela n'inquiète pas Jean-Pierre Audivert. "La demande est là et il ne faut pas non plus que la truffe devienne trop chère pour les consommateurs."

Truffes / SON A

En Périgord, la truffe se porte bien. Le groupement compte de plus en plus d'adhérents. Ils sont 1.557 au sein de la fédération et le nombre de plants est lui aussi en hausse. "Aucun département ne peut afficher un nombre d'adhérents atteignant un cinquième du nôtre!" sourit le trufficulteur.

Aujourd'hui, la principale inquiétude des producteurs vient de l'étranger. La truffe d'Espagne a vite franchi les frontières pour se retrouver sur les marchés français. "Même si le phénomène est limité, des personnes vont acheter des truffes de l'autre côté de la frontière et les revendent à un prix plus élevé chez nous" , explique Jean-Pierre Audivert.

Une charte qualité pour protéger la truffe périgourdine

Pour lutter contre ces "apporteurs", le Groupement a décidé de mettre en place une charte de qualité dès la saison prochaine . Les trufficulteurs qui la signeront s'engageront à n'apporter sur le marché que des truffes produites sur leur terrain ou celui d'un voisin s'ils disposent d'un mandat. S'il y a un doute, les techniciens de la fédération seront autorisés à effectuer un prélèvement pour vérifier l'A.D.N. du champignon . "Avec ce système nous voulons assurer au consommateur qu'il ne trouvera que de la truffe du Périgord en Périgord!" conclut le président du Groupement.

Truffes / SON B

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess