Économie – Social

Les usagers du train jaune se mobilisent pour éviter la fermeture de la gare de Bourg-Madame

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon dimanche 20 septembre 2015 à 9:31

Une trentaine d'élus des hauts cantons se sont joint à la manifestation
Une trentaine d'élus des hauts cantons se sont joint à la manifestation © Radio France - Marion Paquet

Le comité des usagers de la ligne du train jaune a réuni une centaine de personnes ce samedi pour s'opposer à la fermeture de la gare de Bourg-Madame. Une fermeture qui n'interviendra que lors des périodes de travaux, affirme la SNCF.

Une centaine de personnes a manifesté à la gare de Bourg-Madame ce samedi entre 11h et 14h,pour la sauvegarde du point de vente SNCF. Une trentaine d'élus des hauts cantons étaient également présents. 

L'événement était organisé par le comité des usagers de la ligne du train jaune, qui a voulu marquer le coup avec une manifestation festive, leurs membres affichant fièrement leur t-shirt "je défends le train jaune" .

Le début de la fin ?

Réactions des défenseurs de la ligne du train jaune

L'association avait eu vent d'une éventuelle fermeture de la gare de Bourg-Madame,craignant que l'actuelle employée du guichet ne soit pas remplacée après son départ à la retraite prévue au 1er janvier 2016.

"Fermer la gare de Bourg-Madame, c'est dommage, parce qu'il y a beaucoup de cars de Barcelonais qui viennent ici pour prendre le train jaune" disent les manifestants qui fustigent "la politique de la SNCF: ils ferment la gare de Bourg-Madame, puis il en supprimeront une autre etc. et après ils diront que ce n'est plus rentable car il n'y a plus de voyageurs, donc on ferme tout! C'est le début de la fin, voilà, ce n'est plus le train jaune."

"La gare sera ouverte seulement pendant les périodes de pointes." (Claudine Vilaceque, chef de projet train jaune à la SNCF)

Claudine Vilaceque, chef de projet train jaune à la SNCF

Pourtant, d'après la SNCF, il n'a jamais été question de fermer définitivement la gare de Bourg-Madame. La guichetière, qui part à la retraite sera remplacée. C'est ce qu'assure Claudine Vilaceque, chef de projet train jaune à la SNCF.

"L'employée nous a fait savoir son intention de partir à la retraite aux alentours du mois de mars 2015. A l'époque, nous étions en pleines négociations avec les différents partenaires. Depuis, les choses ont évoluées. La ligne du train jaune a bien été inscrite dans le contrat de plan Etat-Région. Donc il a été décidé d'ouvrir la gare au moment des périodes de pointe, du 1er mai au 30 septembre, voire plus en fonction des périodes de travaux".