Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les vitrines de Noël commencent à illuminer le centre de Nîmes

jeudi 24 novembre 2016 à 19:03 Par Solène Cressant, France Bleu Gard Lozère

Un mois avant Noël ! Dans les magasins, on s'attend à une première vague de course aux cadeaux ce weekend. Les commerçants s'affairent dans leurs boutiques pour les rendre les plus attrayantes possible. C'est le cas à Nîmes où les vitrines sont chouchoutées.

Vitrine de Esprit bohème rue de la Madeleine
Vitrine de Esprit bohème rue de la Madeleine © Radio France - Solène Cressant

Nîmes, France

M moins un avant Noël ! Dans les magasins, on s'attend à une première vague de course aux cadeaux ce weekend. Les commerçants s'affairent dans leurs boutiques pour les rendre les plus attrayantes possible. C'est le cas à Nîmes où les vitrines sont chouchoutées.

Le magasin de vêtements pour enfants La Chouette à Lunette en rouge et blanc  - Radio France
Le magasin de vêtements pour enfants La Chouette à Lunette en rouge et blanc © Radio France - Solène Cressant

Main sur le menton, en pleine réflexion, Julie observe depuis la rue la vitrine se son magasin. "J'ai un magasin de vêtements pour enfants, donc j'ai mis des tenues un peu chics et habillées pour les fêtes et quelques accessoires pour décorer comme les bonhommes de neige."

Un thème commun

Le tout dans des teintes rouges et blanches, un thème commun à toutes les boutiques de la rue de la Madeleine, dans l’Écusson. "Avec l'association des commerçants de la rue, nous avons décidé de ce ton pour que se soit plus harmonieux. Encore faut-il trouver des articles rouges et blancs mais on s'y atèle !"

Une vitrine doit faire rêver

Cette période des fêtes est très importante pour les commerçants qui réalisent une bonne partie de leur chiffre d'affaire à ce moment-là. Alors soigner sa vitrine, y passer du temps, c'est essentiel, explique Nathalie, responsable du Boudoir de Suzanne: "Nos vitrines sont importantes toute l'année, mais tout particulièrement à Noël. Il faut que ça soit un événement, on peut passer trois voire quatre heures dessus, c'est beaucoup ! On essaie d'attirer le plus de monde possible avec une vitrine qui fait rêver, tout simplement".

Et certains commerçants n'hésitent pas à investir tout spécialement pour leur devanture. "Si on a besoin d'un petit moteur pour faire tourner des objets, on peut en acheter un. En général on investit toujours un petit peu" rappelle Nathalie.

"On essaie d'attirer le plus de monde possible avec une vitrine qui fait rêver, tout simplement". Nathalie, responsable du Boudoir de Suzanne

Ce petit budget n'est généralement pas perdu. Françoise, une cliente, est toujours attirée par les jolies vitrines. "Au départ, c'est bien par la vitrine que l'on est attiré, et ça marche pour les petits comme pour les grands. Quand la vitrine est attractive pour les petits, les parents ou les grands-parents vont vouloir entrer aussi."

Si l'aspect commercial est au centre de cette période des fêtes, commerçants et clients s'accordent sur une chose : rêver et faire rêver sont les maîtres mots des vitrines de Noël.

Le début des cadeaux de Noël

Si dans les magasins tout est prêt, pour la course aux cadeaux, c'est chacun son rythme. "Les premiers achats vont commencer ce weekend" estime Murielle du magasin d'arts créatif Rougier et Plé.

Mais il n'y a pas que les commerçants qui prennent les devants, Elisabeth a déjà commencé. "Moi je suis à la retraite, j'ai le temps j'en profit :, il y a moins de monde !"

Mais à un mois du réveillon de Noël, tout le monde n'est pas aussi prévoyant. Marie-Laure choisi l'option repérage. "Je prends mon temps, je vais m'y mettre mais tranquillement. Moi je fouine plutôt ! Et puis maintenant, j'attends un peu les soldes, vu que mes enfants sont grands, je trouve ça beaucoup plus intéressant."

Pour ceux qui n'ont pas le temps d'attendre les soldes, pour être prêts le 25, les retardataires sont toujours accueillis le 24, même à 18 heures !