Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Les vœux du directeur des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche perturbés

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Ce mercredi soir, une centaine de personnels soignants de la clinique Pasteur à Guilherand-Granges (Ardèche) et de la clinique Générale à Valence (Drôme), ont envahi la salle où le directeur tenait sa cérémonie des vœux et des remises de médailles. Ils dénoncent l'externalisation du nettoyage.

Une centaine de personnels soignants ont perturbé les vœux du directeur des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche à Guilherand-Granges.
Une centaine de personnels soignants ont perturbé les vœux du directeur des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche à Guilherand-Granges. © Radio France - Florence Gotschaux

Une centaine de salariés des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche (qui regroupent la clinique Pasteur à Guilherand-Granges, et la clinique Générale à Valence) ont perturbé la soirée des vœux, organisée par la direction, ce mercredi soir, à Guilherand. 

Ils se sont invités dans la salle et ont lu une lettre pour faire part du mal-être grandissant des équipes

Manque de personnel, épuisement professionnel, manque de reconnaissance et rémunération insuffisante. Mais la goutte d'eau, c'est l'externalisation des ESH, les employés de service hospitalier. A partir de ce samedi (1er février) ces 60 salariés du secteur entretien et nettoyage, auront un autre employeur, tout en continuant de travailler dans les cliniques. Ils n'ont rencontré leur nouveau patron qu'il y a dix jours.

Perte des avantages

Jusque là, ces 35 employés et 25 personnes en CDD faisaient partie intégrante des équipes des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche. Désormais les ESH seront salariés de l'entreprise de nettoyage Samsic, dont le siège est à Rennes. "Et elles y perdront, assure Gisèle Ferrier, élue du personnel. Même si elles conservent le même salaire. D'ici quelques mois, elles ne dépendront plus de la même convention collective. Elles vont y perdre sur les indemnités de départ en retraite, la prévoyance et la mutuelle. On ne sait pas non plus quelles seront leur charge de travail à l'avenir". 

Dans la lettre lue devant le directeur ce mercredi, soir, c'est le mot "trahison" qui ressort. Jusqu'à maintenant,  infirmières, aide-soignantes et ESH travaillaient en équipe. "Elles partageaient aussi le quotidien des patients. Elles étaient là pour prendre soin d'eux, à leur niveau de compétences bien sûr, mais elles étaient bien présentes, explique Mélodie Meunier, élue au Comité Social et Economique des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche. Là, à part faire le ménage, elles n'auront plus de contact avec les patients. Ni avec les équipes".

Certaines tâches (comme l'aide aux repas) vont retomber sur les personnels soignants, déjà trop peu nombreux. "Nous sommes au bord de l'épuisement moral et physique", dit la lettre... "la sécurité de nos patients est en danger".   

Le directeur des Hôpitaux Privés Drôme Ardèche dit avoir entendu le malaise des personnels. Des soignants qui promettent d'autres actions si rien ne bouge. Les Hôpitaux Privés Drôme Ardèche, qui appartiennent au groupe Ramsay Santé, emploient 470 équivalents temps plein. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu