Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les VTC bordelais en grève ce mardi

-
Par , France Bleu Gironde

Les chauffeurs grévistes prévoient des opérations escargot toute la matinée dans le centre-ville de Bordeaux.

Photo d'illustration / Les VTC réclament notamment l'instauration d'un prix minimum pour les courses.
Photo d'illustration / Les VTC réclament notamment l'instauration d'un prix minimum pour les courses. © Maxppp - Franck Dubray

Bordeaux, France

Les chauffeurs VTC sont appelés à se mobiliser dans toute la France, ce mardi. A Bordeaux, environ 50 VTC de toute la Gironde ont prévu de se rassembler à Lormont avant de rejoindre le pont Chaban-Delmas, vers 9 heures pour une opération escargot. Le grévistes iront sur les quais, côté rive gauche, à Tourny et à la gare Saint-Jean. Ils termineront leur mobilisation aux alentours de 11 heures à la préfecture où ils seront reçus par la préfète ou un membre de son cabinet.

Les taxis, qui devaient eux aussi faire grève, ont levé leur préavis car une réunion est prévue le 29 mai entre la ministre des Transports Elisabeth Borne et les fédérations de taxi.

Leurs revendications

Les VTC estiment avoir été oubliés du projet de loi d'orientation des mobilités qui doit être voté le 4 juin prochain. " Ça fait plus de six mois qu'on négocie cette loi et on nous explique qu'on n'obtiendra rien parce qu'on ne nous a pas entendus", déplore Jean-Pierre Berteau, le président des VTC de Gironde. 

Les gréviste demandent l'instauration d'un tarif minimum pour les courses : "Le tarif minimum actuellement c'est 4,50€, avec le prix du gazole, c'est pas possible !", raconte le leader des VTC girondins. Autre réclamation : la sectorisation des VTC "pour éviter que certains chauffeurs parisiens viennent travailler sur la Côte d'Azur en été et voler la clientèle aux locaux", explique Jean-Pierre Berteau.

Il promet que les VTC ne lâcheront rien :

Si on n'a rien, on reviendra et on sera beaucoup plus nombreux."

Choix de la station

France Bleu