Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Lestrem : Roquette revoit ses projets de déménagements après le confinement

-
Par , France Bleu Nord

L'entreprise Roquette, basée à Lestrem (Nord), leader mondial des ingrédients d'origine végétale pour l'alimentation renonce à ses projets de déménagements d'une partie de ses salariés. Un effet positif du Covid-19 estime la CGT.

Roquette, leader mondial des ingrédients d'origine végétale à base de pommes de terre, maïs, blé, pois ou encore fèves. Photo d'illsutration)
Roquette, leader mondial des ingrédients d'origine végétale à base de pommes de terre, maïs, blé, pois ou encore fèves. Photo d'illsutration) © Maxppp - Sebastien JARRY

La crise sanitaire a changé les projets de Roquette, à Lestrem (Nord). La société, leader mondial des ingrédients d'origine végétale pour  l'alimentation avait prévu en janvier dernier de déplacer 115 de ses salariés des services client et finance vers des locaux situés à la Madeleine dans la métropole de Lille.

Mais le confinement est passé par là. Le télétravail imposé à marche forcé a fait réfléchir, semble-t-il, la direction qui a annoncé vendredi dernier aux représentants des salariés qu'elle renonçait à son projet et plan de sauvegarde de l'emploi qui l'accompagnait.

Réflexions sur de nouveaux modes de travail

"C'est un effet positif du Covid-19" estime Franck Gruson, délégué syndical central CGT de Roquette. "Cela a permis aux salariés de montrer qu'ils pouvaient faire le travail de chez eux. Le regard de la direction a changé sur le sujet" poursuit le représentant syndical pour qui cette décision est un "soulagement".

La direction confirme de son côté que "le confinement a imposé à chacun une nouvelle façon de travailler qui a ouvert une réflexion plus globale sur de nouveaux modes de travail".

Franck Gruson se prépare désormais à discuter des modalités d'organisation du travail qui pourraient être modifiées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess