Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

LGV Bordeaux-Paris : une nouvelle rue percée à la sortie de la gare St Jean en 2023

-
Par , France Bleu Gironde

La Rue Bordelaise doit voir le jour en 2023. Elle sera façonnée à la manière une deuxième rue Ste Catherine selon la présentation faite par Euratlantique. La mutation des abords de la gare St Jean de Bordeaux continue, six mois après l'inauguration de la LGV, plaçant Bordeaux à 2h04 de Paris.

La future Rue Bordelaise entre gare St Jean et Garonne
La future Rue Bordelaise entre gare St Jean et Garonne - Apsys

Euratlantique continue de faire pousser des immeubles dans le quartier Belcier, derrière la gare St Jean, six mois après l'arrivée de la LGV. Euratlantique a également annoncé, pour 2023, le percement d'une nouvelle rue piétonne et commerçante, "la Rue Bordelaise", qui partirait du parvis de la gare, jusqu'aux quais de la Garonne, en diagonale, et sur le modèle de la rue Ste Catherine.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C'est "un secteur délaissé" et le non-Bordelais qui débarque à la gare St Jean ne sait pas où il se trouve par rapport au coeur de ville. "La gare St Jean est en quelque sorte déconnectée". D'où l'idée qui a germé dans l'esprit de l'architecte Edouard François qui l'a proposé aux dirigeants d'Euratlantique. Ils ont d'abord trouvé ce projet "déraisonnable" avant de dire banco.  Il faudra abattre deux hôtels et déplacer l'Insee et le Carrefour Market. Mais ces bâtiments pourraient être réintégrés à la Rue Bordelaise qui ferait 200 mètres de long.

Les habitants du secteur sont partagés sur ce nouveau projet : entre scepticisme ("c'est inutile à cette endroit-là") et espoirs (la rue Ste Catherine est "saturée"). Projet justifié par l'arrivée à terme de 50 000 habitants dans ce secteur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess