Économie – Social

Liaisons Bonifacio-Sardaigne : un repreneur après la fin de la SAREMAR ?

France Bleu RCFM mercredi 29 avril 2015 à 15:19

Un bateau de la Saremar dans le port de Bonifacio.
Un bateau de la Saremar dans le port de Bonifacio. © Maxppp

La compagnie maritime, qui met les deux îles en relation depuis le début des années 80, va cesser ses activités au 31 décembre 2015, pénalisée par une forte amende de Bruxelles. Mais un repreneur sarde est sur les rangs, la Delcomar.

En proie à de graves difficultés financières, près de 11 millions d'euros de dettes, la Saremar devrait cesser ses rotations à la fin de l'année. Elle appartenait à la Tirrenia jusqu'en 2009, année où elle est transférée sous l'autorité du gouvernement régional sarde qui détient la majorité des actions. Comme pour la SNCM, l’Union Européenne l’a condamnée à rembourser 11 millions d’euros de subventions perçus « illégalement »  de la région Sarde depuis 2011. Dans l’incapacité de payer, la Saremar a été placée en liquidation judiciaire, les 167 salariés ont reçu leur lettre de licenciement.

Cela dit, tout n'est pas perdu, il reste une lueur d'espoir. Le tribunal de Cagliari a déjà reçu deux offres, l’une a été rejetée. En revanche, celle de Franco Del Giudice, propriétaire de la compagnie maritime Delcomar, est examinée L’armateur de la Maddalena propose de reprendre les sept lignes assurées par la Saremar et de conserver l’intégralité des 167 salariés. La Delcomar assure la continuité territoriale entre les petites îles et la Sardaigne, elle assure deux liaisons, l’une entre la Maddalena et Palau et l’autre entre Carloforte et Calasetta, au sud de la Sardaigne. Delcomar possède actuellement cinq navires et emploie 90 salariés.

Jean-Charles Orsucci, le maire de Bonifacio et vice-président de l’Assemblée de Corse, est préoccupé par la situation de la Saremar, et plus généralement par cette liaison entre Bonifacio et Santa Teresa  di Gallura empruntée chaque année par près de 300 000 passagers.

 

12 H ORSUCCI / SAREMAR

La ligne Bonifacio-Sardaigne est assurée tout au long de l’année par la Saremar et l’été, elle est renforcée par La Moby Lines. Pour Paul Rocca, responsable de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Corse du Sud à Bonifacio, ce départ de la Saremar est inquiétant.

8H SAREMAR / Rocca