Économie – Social

LIDL construit l'une de ses plus grosses plateformes logistique à Baziège, au sud est de Toulouse

Par Vanessa Marguet, France Bleu Toulouse vendredi 13 octobre 2017 à 17:23

Les bâtiments qui commencent à sortir de terre sont immenses.
Les bâtiments qui commencent à sortir de terre sont immenses. © Radio France - Vanessa Marguet

Le groupe allemand Lidl continue son développement dans la région toulousaine, avec le doublement de la plateforme logistique de Baziège. Le coup d'envoi officiel des travaux a été donné ce vendredi. L'idée est de faire transiter plus de palettes et de recruter 30 personnes supplémentaires.

On parle beaucoup de LIDL en ce moment, depuis la diffusion du magazine "Cash Investigation" qui a épinglé les conditions de travail dans le groupe allemand de distribution et qui a mis en lumière des problèmes de management. Mais Lidl a aussi une autre actualité, plus positive.

Montée en puissance

A Baziège, au sud-est de Toulouse, la plateforme logistique de Lidl s'agrandit. Cette plateforme créé en 1999 va passer de 25 000 à 58 000 m² d'ici octobre 2018, avec un minimum de 30 emplois supplémentaires à la clé. Les travaux ont démarré depuis plusieurs mois. On voit déjà d'immenses hangars sortir de terre, mais la première pierre symbolique a été posée ce vendredi.

"Cette plateforme logistique va devenir l'une des plus grosses de France" - le co-gérant de Lidl France, Arnaud Meheust

Les nouveaux locaux sont situés sur la zac du Vizenc, juste à côté de la plateforme actuelle  - Radio France
Les nouveaux locaux sont situés sur la zac du Vizenc, juste à côté de la plateforme actuelle © Radio France - Vanessa Marguet

Cette plateforme logistique permet actuellement de préparer les commandes de plus de 80 magasins, situés dans la grande région toulousaine et les nouveaux locaux vont permettre de monter en puissance pour Audrey Thiebaut, la directrice régionale de Lidl.

Aujourd'hui, on livre 10 000 palettes par semaine en magasin. On va passer à 14 000 - 15 000 à terme. Nous projetons également des agrandissements de magasins, et la création de 13 nouveaux magasins dans la région. Or, notre plateforme actuelle ne nous permet pas de répondre à cette demande-là - la directrice régionale Audrey Thiebaut

Le nouveaux hangars permettront de stocker les produits surgelés, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui ainsi que tous les produits frais. Cela va entraîner beaucoup de passages de camions. Mais le maire de Baziège, Jean-François Roussel l'assure, tout a été prévu.

"Nous avons pris des arrêtés. Les poids lourds ne peuvent plus passer dans le centre de la commune et empruntent un barreau routier qui permet de passer par la D813 située en contrebas" - la maire de Baziège

Les syndicats restent vigilants sur les conditions de travail

Le maire rappelle que cette plateforme est aussi synonyme d'emplois. On va passer de 200 à 230 salariés d'ici un an et les chiffres pourraient encore grossir à terme. Mais avec quelles conditions de travail ? La question se pose après les révélations de "Cash investigation". La délégué syndicale FO de Baziège Danielle Bedel relativise. Elle estime que : "pour l'instant, à Baziège on n'a pas trop de problèmes à relever. Les craintes qu'on peut avoir avec l'agrandissement de la plateforme concernent la productivité. On aimerait savoir comment ça va se traduire et on sera vigilants" dit-elle.

Le co-gèrant de LIDL France Arnaud Meheust, estime de son côté que la plateforme de Baziège n'est pas concernée par des problèmes particuliers de management. En revanche, sur d'autres sites, il explique qu'il y a "sans doute des progrès à réaliser et on le fera avec nos partenaires sociaux en interne".

Au niveau national, un comité d'entreprise extraordinaire doit se tenir le 19 octobre à Strasbourg, au siège administratif du groupe, pour parler notamment des conditions de travail.