Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Ligue 2 : le FC Sochaux Montbéliard menacé de rétrogradation administrative en fin de saison

Sochaux, France

La DNCG vient d'aviser le FC Sochaux-Montbéliard d'une possible rétrogradation administrative à la fin de cette saison. L'information a été révélée par le quotidien l'Est Républicain. Il s'agit d'une décision à titre conservatoire. L'étau se resserre néanmoins sur l'actionnaire chinois du FCSM.

Le collectif Sochaux United demande le départ de l'actionnaire chinois du FCSM
Le collectif Sochaux United demande le départ de l'actionnaire chinois du FCSM © Maxppp - Lionel Vadam / L'Est Républicain

Sochaux-PSG, c'est l'affiche de gala de ce mardi 6 février 2018 au stade Bonal. Un 8ème de finale de coupe de France à guichets fermés. 20 mille spectateurs et l'espoir d'un exploit pour tous les supporteurs du FC Sochaux-Montbéliard. Sauf que l'information révélée ce lundi par l'Est Républicain risque de quelque peu les refroidir avant même de braver le "frigo" du stade sochalien.

Le quotidien annonce que "la rétrogradation administrative est actée en fin de saison". Le journal évoque un courrier de la DNCG, le gendarme financier du football français, qui en aurait averti les dirigeants sochaliens début janvier. Il s'agit pourtant pour l'heure d'une décision à titre conservatoire.

Une nouvelle mise en demeure, pas encore une sanction

La direction du FCSM a bel et bien reçu un courrier de la DNCG début janvier. Mais elle s'attendait, nous a-t-elle dit,  à cette mise en garde du gendarme financier du football français.  Elle est la suite logique des restrictions imposées au FCSM en décembre dernier comme l'encadrement de la masse salariale. La DNCG alerte en fait le club et son actionnaire "sur la nécessité que les dépenses de son budget pour la saison prochaine soient entièrement couvertes". En clair, de pouvoir présenter des comptes équilibrés pour l'exercice 2018/2019. Pour l'instant, un million d'euros vient d'être versé en ce sens explique la direction du club dans un communiqué.

Ultimatum en mai prochain

Sauf que la DNCG (Direction Nationale de Contrôle et de Gestion) en demande plus encore pour être pleinement rassurée. C'est pour cela que le gendarme financier menace  d'une rétrogradation administrative à la fin de cette saison. Mais rien n'est encore scellé, c'est un processus normal pour un club en danger financièrement comme le FCSM. Une mise en demeure de plus mais pas encore une sanction. Pas encore, mais si effectivement au printemps, l'actionnaire sochalien n'a pas apporté les fonds et les garanties supplémentaires (on parle peut-être d'un à deux millions d'euros de plus), la rétrogradation administrative en Nationale 3 sera en revanche actée. Une chose est sûre, l'étau se resserre sur Wing Sang Li, l'actionnaire du FCSM, mais l'ultimatum reste le même. Son sursis prend fin en mai prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu