Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Lille : les agents des impôts se mobilisent contre les suppressions de postes

lundi 14 mai 2018 à 18:28 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Nord

Nouvelle action des agents des finances publiques à Lille : cette fois ils perturbent le centre d'encaissement des impôts. C'est l'un des 3 implantés sur le territoire. Les syndicats dénoncent une "casse sociale" dans les services de finances publiques.

Des agents se sont rassemblés devant le centre d'encaissement de Lille
Des agents se sont rassemblés devant le centre d'encaissement de Lille © Radio France - Antoine Sabbagh

Lille, France

Ils remettent ça. Après plusieurs mouvements de grève, les syndicats des finances publiques se mobilisent à nouveau. Ils ont manifesté ce lundi matin à Lille devant la direction régionale et le centre d'encaissement. Et depuis lundi, ils perturbent le fonctionnement de ce centre "C'est l'un des trois centres d'encaissement des TIP en France, explique Yannick Massiet, délégué CGT Finances publiques à Lille. Et on perturbe le fonctionnement des machines qui encaissent les chèques." Le calendrier n'est évidemment pas choisi au hasard : en pleine période de paiement du deuxième tiers provisionnel, les syndicats ont trouvé là un gros moyen de pression.

1 000 emplois en moins en 10 ans dans le Nord

Les grévistes se mobilisent pour dénoncer les suppressions de postes. Ils évoquent une "casse sociale" dans les centres de finances publiques. "En 10 ans, dans le Nord, nous sommes passés de 4000 à 3000 agents, c'est vraiment énorme et on le ressent tous les jours. C'est moins de personnels pour accueillir, renseigner les contribuables. C'est vraiment au détriment du service public" poursuit le syndicaliste. Dans le viseur des syndicats, il y a aussi les projets de suppressions de plusieurs trésoreries en 2019 : à Steenvoorde, Fournes-en-Weppes, Quesnoy-sur-Deûle et Pont-à-Marcq. 

Enfin, il y a le "tsunami" qui s'annonce avec le passage au prélèvement à la source au 1er janvier 2019 "Alors que nous sommes moins nombreux, ça va nous donner de plus en plus de travail. A la fois avec les particuliers qui vont venir en nombre se renseigner mais aussi avec les entreprises qui auront un rôle beaucoup plus important à jouer" conclut Mathieu Silbermann, secrétaire départemental FO Finances publiques.