Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Limoges : 3.500 logements bientôt chauffés grâce à la centrale biomasse

mercredi 6 juin 2018 à 3:52 Par Justine Dincher, France Bleu Limousin

De gros travaux sont en cours à Limoges pour raccorder près de 3.500 logements supplémentaires à la centrale biomasse du Val de l'Aurence. À l'automne prochain, ces foyers pourront décider d'être rattachés à ce réseau de chaleur plus écologique et plus économique.

Marc Bienvenu, conseiller municipal (à gauche), Cyril Brunie, technicien à la Ville (au centre) et Christophe Bayle, de l'entreprise Dalkia (à droite).
Marc Bienvenu, conseiller municipal (à gauche), Cyril Brunie, technicien à la Ville (au centre) et Christophe Bayle, de l'entreprise Dalkia (à droite). © Radio France - Justine Dincher

Limoges, France

Certains Limougeauds vont bientôt voir leur facture de chauffage baisser. Depuis le mois de septembre, de gros travaux sont en cours dans certains quartiers dans l'ouest et le nord de Limoges (Haute-Vienne). Objectif : étendre le réseau de chaleur du Val de l'Aurence et de Beaubreuil jusqu'à la Bastide. Ce réseau est alimenté par une centrale biomasse, mise en service en 2012, plus écologique et qui offre aux habitants des prix plus attractifs. Le chantier qui doit durer jusqu'au mois de septembre consiste à raccorder près de 3.500 logements supplémentaires.

Un chantier d'un an

En un an, il y a un peu plus de 8 kilomètres aller-retour, soit 17 kilomètres de tuyaux à installer sous le bitume. "On installe des tuyaux, qui paraissent très gros. En réalité, ils ne font qu'entre 200 et 300 millimètres, mais ils sont calorifugés parce qu'ils transportent de l'eau chaude à 110 degrés sous pression, pour alimenter des sous-stations dans les bâtiments qui auront choisi cette énergie pour leur chauffage et leur eau chaude sanitaire", explique Cyril Brunie, technicien à la Ville de Limoges.  

Les tuyaux sont installés progressivement dans les rues. - Radio France
Les tuyaux sont installés progressivement dans les rues. © Radio France - Justine Dincher

10% d'économie sur la facture

3.500 logements supplémentaires vont pouvoir se raccorder à ce réseau de chaleur écologique et économique. "Cela va apporter aux habitants une baisse de 10%, en moyenne, du coût de leur consommation", promet Marc Bienvenu, conseiller municipal en charge du chauffage urbain, qui énumère les nouveaux quartiers concernés : "la Bastide, tout ce qui est 'HLM' et les bâtiments administratifs vont être raccordés, de manière à limiter l'incidence en CO2".

Mise en service à l'automne

6.000 tonnes de rejets en CO2 devraient ainsi être économisés chaque année. "On remplace une énergie fossile par une énergie renouvelable, la biomasse, qui vient de la filière bois locale, à maximum 100 kilomètres. Ce sont des ressources qui n'étaient pas utilisées avant puisqu'on utilise des chutes forestières, qu'on récupère, qu'on fait sécher un peu et qu'on met dans la centrale pour les brûler", explique Cyril Brunie. Pour les logements concernés par cette extension, la mise en service est prévue à l'automne.

Le calendrier prévisionnel des travaux. - Radio France
Le calendrier prévisionnel des travaux. © Radio France - Justine Dincher