Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : chez le leader mondial de l'appareillage électrique, le courant du dialogue social passe mal

-
Par , , France Bleu Limousin

Les négociations salariales sont au point mort. La direction du groupe Legrand, basé à Limoges, campe sur ses positions. L'intersyndicale dénonce cette attitude. Des salariés se sont mis en grève ce jeudi 28 février.

Grève chez Legrand à Limoges
Grève chez Legrand à Limoges

Les négociations annuelles obligatoires chez Legrand, le leader mondial de l'appareillage électrique, n'avancent pas. L'entreprise a récemment enregistré des bénéfices records. Ce jeudi se déroulait la troisième et dernière réunion qui devait permettre aux syndicats et à la direction de trouver un terrain d'entente. 

Il n'en sera finalement rien raconte Lionel Guy de la CGT pour qui les négociations font du surplace: "le personnel n'est pas content du tout des propositions. La direction a juste augmenté de 0,1% nos salaires et d'un McDo notre prime vacances, 14 euros. Nous maintenons nos revendications et nous espérons obtenir une quatrième réunion". 

Des salariés du groupe Legrand en grève ce jeudi
Des salariés du groupe Legrand en grève ce jeudi

Une quatrième réunion n'est pas à l'ordre du jour explique Delphine Camilléri, la directrice de la communication du groupe Legrand. Elle justifie les propositions du groupe dont les actionnaires voient leurs dividendes augmenter de 6,3%. 

Les salariés, eux, vont aussi bénéficier de certaines primes assure cette dirigeante de la société limousine : "la négociation actuelle sur Limoges porte sur la base de la performance du groupe sur l'ensemble du pays et les résultats globaux sont en baisse. Nous avons proposé une prime de 650 euros pour une grande majorité des salariés en Limousin et nous avons annoncé une prime d'intéressement qui correspond, à peu près, à un mois de salaire pour tous les collaborateurs. 

La direction affirme rester à l'écoute des syndicats. Cela faisait 4 ans que toutes les organisations maison (CGT, FO, CFE-CGC, CFDT) ne s'étaient pas réunies sur une plateforme de revendications communes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess