Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : entre 300 et 400 personnes dans la rue pour une rentrée sociale sous le signe de la Covid-19

-
Par , France Bleu Limousin

Entre 300 et 400 personnes ont manifesté ce jeudi matin dans les rues de Limoges. Une mobilisation à l'appel des syndicats qui appelaient à une journée nationale de mobilisation.

Le cortège de la manifestation de jeudi boulevard Gambetta à Limoges
Le cortège de la manifestation de jeudi boulevard Gambetta à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

C'était la première manifestation du jeudi depuis de très longs mois à Limoges. Au départ d'un carrefour Tourny en travaux, ils étaient entre 300 et 400 ce jeudi matin, masques sur le visage, pour le traditionnel tour de ville. Une journée d'action nationale qui dans la capitale de la porcelaine a réuni des salariés et retraités du public, notamment du CHU et de la SNCF. Comme Daniel, un limougeaud de 63 ans. Pour lui, ce n'est pas étonnant que cette première manifestation de l'ère Covid ne réunisse pas énormément de monde.

C'est scandaleux. On ne doit pas laisser faire 

Le cortège au départ carrefour Tourny
Le cortège au départ carrefour Tourny © Radio France - Jérôme Ostermann

"Il y a un peu de monde quand même mais on sent bien que les gens sont un peu réticents à se retrouver en groupe. C'est un peu dommage. Il y a de bonnes raisons de manifester, au niveau des salaires et des retraites. On ne doit pas se laisser faire. Je pense qu'économiquement, ça va être très dur dans les mois à venir" estime cet ancien cheminot qui n'accepte pas que de grandes entreprises licencient après avoir reçu des aides très importantes pendant la crise sanitaire :"C'es scandaleux. On ne doit pas laisser faire ce genre de choses.

Des retraités et des jeunes dans le cortège

Dans le cortège, il y avait aussi quelques représentants du secteur privé avec quelques anciens de chez Madrange. Des jeunes sont aussi venus exprimer leur inquiétudes à l'instar d'Antoine, 15 ans, élève au lycée Léonard Limosin de Limoges. "Aujourd'hui, on a un plan de relance qui est axé sur l'économie et non les salariés. Avec des milliards donnés aux entreprises et rien aux salariés. C'est pour ça qu'on vient ici" explique t-il. Mais pas seulement. 

On est contre cette réforme des retraites

La cortège limougeaud boulevard Louis Blanc
La cortège limougeaud boulevard Louis Blanc © Radio France - Jérôme Ostermann

"Ils veulent remettre la réforme des retraites. On est contre cette réforme des retraites qui est pour la capitalisation. On a un des meilleurs systèmes de retraite du monde. Pourquoi on le détruirait alors que dans d'autres pays, c'est la catastrophe comme en Allemagne où les retraités sont obligés de travailler après une longue carrière ?" interroge t-il, estimant que c'est aussi de son avenir dont il s'agit. D'ailleurs, à ses yeux, étudiants comme lycéens doivent se mobiliser et s'exprimer sur ces questions importantes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess