Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Limoges : gilets jaunes limougeauds, corréziens et forains main dans main

-
Par , France Bleu Limousin

Les gilets jaunes limougeauds avaient prévus de se retrouver au rond-point de Grossereix à Limoges pour l'acte XVI du mouvement ce samedi. Ils ont été rejoints peu après midi par les forains, qui manifestent contre une mesure européenne, mais aussi des gilets jaunes corréziens.

Ce samedi, forains et gilets jaunes se sont donnés rendez-vous au rond-point de Grossereix pour l'acte XVI des gilets jaunes et la manifestation des forains.
Ce samedi, forains et gilets jaunes se sont donnés rendez-vous au rond-point de Grossereix pour l'acte XVI des gilets jaunes et la manifestation des forains. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Pour l'acte XVI les gilets jaunes limougeauds avaient décidé de revenir sur un rond-point, pas n'importe lequel : Grossereix, au nord de Limoges. Un lieu longtemps occupé par le mouvement. 

L'heure de rendez-vous était 14h mais finalement, la manifestation a été avancée, et pour cause, les forains sont arrivés peu après midi de Brive en Corrèze. Des forains qui manifestent contre une mesure européenne qui réglemente leur profession mais qui soutiennent aussi les gilets jaunes, un gilet que certains d'entre eux ont enfilé dès le 17 novembre.

Des forains eux même suivis et soutenus par des gilets jaunes corréziens, bien décidés à unir les forces pour défendre les revendications de chacun. 

Les forains dénoncent une mesure européenne règlementant l'installation de fête foraine 

Autour du rond point de Grossereix stationnent une dizaine de camions dont celui d'Eugène Coignoux, le chef de file des forains. Ils dénoncent une mesure européenne qui impose que les emplacements de fêtes foraines soient soumis à des appels d'offre " Elle est en place depuis le 1er juillet 2017, nous on ne veut plus qu'elle soit appliquée, sinon _c'est la mort de la profession foraine"explique Eugène Coignoux, dont le gilet jaune n'est jamais loin. "La première manifestation à Brive, le 17 novembre c'est moi qui l'ai lancée, nous on est avec eux comme eux ils sont avec nous. Nous sommes autant gilets jaunes que les gilets jaunes sont forains"._

Les gilets jaunes maintiennent leurs revendications sur le pouvoir d'achat 

Autour des camions, ravie de l'arrivée des forains, une cinquantaine de gilets jaunes comme Chloé, une pancarte à la main. Elle avoue, ce coup de main est le bienvenu, même si ses revendications n'ont pas vraiment changé depuis  17 novembre "Au contraire on fait un rappel en expliquant ce qui a augmenté depuis et ce qui a baissé aussi au niveau des aides." explique la jeune fille qui précise que si son salaire a augmenté de 30 euros, son Aide Personnalisée au Logement (APL) a baissé de 200 euros. 

... mais se tiennent à l'écoute des revendications de tout le monde, y compris celles des forains.

A ses côtés, Jean-Pierre, un 19 dessiné sur son gilet jaune. Ce corrézien est venu soutenir les gilets jaunes limougeauds mais pas seulement, il explique sa démarche _"J_e crois que nous les gilets jaunes, il nous faut aussi écouter les revendications de tout le monde. "

Mais Jean-Pierre  a surtout répondu à l'appel des forains "il y a beaucoup de revendications que l'on partage avec eux (les forains) donc on se doit d'être là quand ils ont besoin d'avancer. On a fait la même chose avec les retraités quand ils ont fait des marches, on fera la même chose pour les salariés en difficultés comme chez Jean Mazière en Corrèze". Pour lui c'est même une évidence "C'est comme ça que le mouvement doit continuer" lance-t-il. 

Comme Jean-Pierre, ils sont nombreux a ne pas vraiment croire au Grand Débat National. Beaucoup ici en sont sûrs, le mouvement repartira de plus belle à l'issue du Grand Débat.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess