Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : l'entreprise Catalent va recruter 80 personnes d'ici 2025

-
Par , France Bleu Limousin

Une bonne nouvelle pour le marché de l'emploi en Limousin. L'entreprise Catalent Biologics, qui travaille dans la sous-traitance pharmaceutique, va injecter 27 millions d'euros pour transformer son site de Limoges. Une transformation qui permettra le recrutement de 80 personnes d'ici à 2025.

L'entreprise fabrique actuellement des seringues. Son plan de transformation va la pousser à embaucher 80 salariés en cinq ans.
L'entreprise fabrique actuellement des seringues. Son plan de transformation va la pousser à embaucher 80 salariés en cinq ans. - Catalent Biologics

Dans une période où les mauvaises nouvelles sur le front de l'emploi s'accumulent en Limousin, avec notamment BorgWarner et Deshors Moulage en Corrèze, en voilà une positive, en Haute-Vienne. L'entreprise américaine Catalent Biologics va investir 27 millions d'euros pour son site de la zone industrielle Nord de Limoges, qui veut recruter 80 personnes d'ici 2025. Avec ses 171 salariés, Catalent est déjà l'un des plus gros employeurs de la Métropole.

L'entreprise Catalent est installée dans la zone industielle Nord de Limoges.
L'entreprise Catalent est installée dans la zone industielle Nord de Limoges. - Catalent Biologics

Derrière ce projet, il y a une volonté de transformation de l'entreprise, installée à Limoges depuis 1977, et qui est l'un des 14 sites européens de l'entreprise américaine. Aujourd'hui, l'entreprise fabrique des seringues pré-remplies (200.000 par jour) d'un médicament permettant de fluidifier le sang, utilisé notamment pour les patients victimes de fractures, d’œdèmes ou d'embolie pulmonaire. Mais, en 2022, la fabrication de ces seringues va s'arrêter. 

Une nouvelle machine attendue, "une sorte de gros cube avec des gants"

Pour préserver son site, Catalent a décidé de le transformer, comme il le dit dans un communiqué paru ce mardi matin, en "centre d'excellence européen pour le développement de formulations biologiques en phases cliniques et de services de remplissage de produits pharmaceutiques". Derrière ces termes, il y aura la livraison d'une machine, prévue d'ici à fin 2021, qui permettra à l'entreprise de faire davantage de recherche. "C'est une sorte de gros cube avec des gants dans lequel on peut mettre les mains, pour qu'il n'y ait pas d'interaction entre l'humain et le produit. Tout est automatisé", décrit Florent Mourieras, le PDG de Catalent Limoges.

Le PDG de l'entreprise Catalent Limoges,  Florent Mourieras, dans son usine, ce lundi.
Le PDG de l'entreprise Catalent Limoges, Florent Mourieras, dans son usine, ce lundi. © Radio France - Thomas Coignac

"Nous allons passer d'un mode de production commercial à un mode de production de phase clinique, explique Florent Mourieras. On va aider au développement, à la formulation et au remplissage des molécules. Il va falloir trouver la bonne formule pour mettre la molécule dans les meilleures conditions dans un liquide. Et ensuite, il va falloir savoir dans quel contenant on va la mettre". Des molécules qui seront ensuite utilisées dans des essais cliniques qui servent à tester les médicaments avant leur commercialisation. Limoges sera alors le seul site européen à être dans ce processus de recherche pour le groupe Catalent, et sera un "pont avec les Etats-Unis", selon son PDG. 

80 personnes recrutées à Limoges, en France, et à l'étranger

Pour cette transformation d'entreprise, le site de Limoges a annoncé qu'il allait recruter 80 personnes d'ici à 2025. Mais avant cela, il va former ses équipes aux nouveaux processus. "Nous ne laisserons personnes au bord du chemin, nous formerons tout le monde", assure Florent Mourieras. 

Ces 80 personnes seront "des profils très diplômés, des doctorants, des ingénieurs et des techniciens de laboratoire. Nous allons travailler avec l'Université, avec les CHU de Limoges et de Bordeaux pour nous assurer que nous ayons les bonnes personnes et les bonnes compétences". Mais, parmi ces 80 personnes, il y en aura aussi qui viendront d'ailleurs en France ou de l'étranger. L'entreprise a ainsi participé à l'opération "Souriez, vous respirez", destinée à attirer des personnes de l'extérieur en Haute-Vienne.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess