Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Limoges : la mobilisation des électriciens et gaziers s'intensifie, celle des cheminots se poursuit

jeudi 3 mai 2018 à 15:54 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Environ 250 personnes, essentiellement des cheminots, ont manifesté ce mercredi matin à Limoges, rejoints par des électriciens et gaziers qui brandissent la menace de "coupures de courant ciblées".

Les électriciens et gaziers ont rejoint les cheminots dans la manifestation de Limoges
Les électriciens et gaziers ont rejoint les cheminots dans la manifestation de Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Les 250 manifestants sont partis de la gare de Limoges-Bénédictins, où ils avaient installé une banderole "Au revoir services publics, bienvenue aux actionnaires", pour se rendre à la Préfecture de Haute-Vienne, où une délégation a été reçue. Dans le cortège : des cheminots bien sûr, qui manifestaient dans le cadre du 7e épisode de grève contre la réforme ferroviaire, mais également des étudiants et des électriciens-gaziers dont certains ont promis un certain durcissement des actions. 

"En assemblée générale ce matin, on a décidé la mise en place des Robins des bois" a ainsi expliqué Laurent Monteil, le secrétaire du syndicat CGT-Energie 87. Ce qui signifie, dans les prochains jours, d'éventuelles "coupures de courant sur des personnes ciblées, la mise en gratuité pour certaines associations et la remise de l'énergie aux plus démunis, car il y a énormément de précarité énergétique" a expliqué Laurent Monteil.

"C'est important pour nous d'être présents parce que nous sommes un acteur du service public" a-t-il conclu, assurant qu'il y avait des taux de grévistes de 15% à 40% selon les services, dans le secteur de l'énergie.