Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Limoges : le marché de Pâques au Jardin d'Orsay, une grande première

-
Par , France Bleu Limousin

Le marché de Pâques de Limoges a fermé ses portes ce samedi soir. Une 16e édition placée sous le signe du renouveau. Pour la première fois, les chapiteaux ont été installés au Jardin d'Orsay, à quelques mètres de la place Winston Churchill. Un "pari réussi" selon les organisateurs.

Le marché de Pâques de Limoges a fermé ses portes ce samedi soir
Le marché de Pâques de Limoges a fermé ses portes ce samedi soir © Radio France - Nicolas Tarrade

Limoges, France

Plus d'une soixantaine de producteurs et artisans du Limousin s'étaient donnés rendez-vous, au Jardin d'Orsay de Limoges, pour la 16e édition du marché de Pâques. Un prélude des futurs événements à venir, car les travaux de rénovation des Halles centrales empêchent la tenue de marchés place de la Motte. Un premier test grandeur nature "réussi" selon les organisateurs. 

De la boue mais beaucoup de monde

Il y a eu du bon. "Le cadre, la facilité pour se garer, le sentiment d'être un peu dépaysé, de ne plus avoir ce bruit de voitures, de klaxons. Sur la butte, on est vraiment protégé", explique-t-on sur les stands installés au Jardin d'Orsay. Et du moins bon. "Ce qui ne nous plaît pas, c'est l'état du sol. Cela rebute des personnes et notamment des personnes âgées qui ont du mal à marcher", explique cet autre exposant. 

Un terrain gadoueux. "C'est un peu compliqué pour un public qui a l'habitude de venir se balader un samedi, plus en petites chaussures vernis, qu'en bottes en caoutchouc", estime Stéphanie Lajarte, de la chambre des métiers et de l'artisanat de la Haute-Vienne. "Ce qu'on aimerait, c'est que le sol soit mieux stabilisé, que ce soit plus pratique pour les visiteurs, plus propre", souligne Jean-François Villelégier, de la Chambre d'agriculture.

Un terrain gadoueux pour cette première édition au Jardin d'Orsay - Radio France
Un terrain gadoueux pour cette première édition au Jardin d'Orsay © Radio France - Nicolas Tarrade

En tout cas, le public a répondu présent pour cette première édition délocalisée. "Un pari réussi" pour les organisateurs, et pour le public. "On habite à 500 mètres d'ici, c'est sympathique. Le lieu est plus aéré que place de la Motte", assure cette Limougeaude. Une première édition test. "On compte rester ici, au moins une année, le temps que les travaux des Halles se fassent. Voire plus si affinités", conclut Jean-François Villelégier.