Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Travail / Emploi : un enjeu électoral 2017

A Limoges, les chômeurs sont partagés entre espoir et désillusion avant le second tour de la Présidentielle

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Alors que ce mercredi doivent tomber les derniers chiffres du chômage pour le mois de mars, les demandeurs d'emploi rencontrés à Limoges s'interrogent sur leur avenir. Si certains espèrent que le prochain quinquennat arrangera leur situation, d'autres n'y croient plus du tout. Témoignages.

Les demandeurs d'emploi rencontrés à Limoges se sentent oubliés de la campagne présidentielle
Les demandeurs d'emploi rencontrés à Limoges se sentent oubliés de la campagne présidentielle © Maxppp - Eddy Lemaître

Les derniers chiffres du chômage du quinquennat de François Hollande seront publiés ce mercredi à 18 heures. Mais les demandeurs d'emplois rencontrés à Limoges ne s’intéressent pas aux chiffres mais à leur situation personnelle.

"On ne fait pas assez pour les demandeurs d'emploi, derrière les chômeurs, il y a des hommes et des femmes, on a une famille aussi" confie Alain, 47 ans et au chômage depuis 1 an. Au premier tour de la présidentielle il est allé voter et il y retournera au second tour "pour faire barrage à Marine Le Pen" explique t-il mais il n'est pas vraiment séduit par le programme d'Emmanuel Macron qui prévoit de suspendre les allocations pour ceux qui refuseraient plus de 2 emplois "décents". "_Il faut arrêter de penser que les gens ne veulent pas travailler, il faudrait d'abord des propositions d'emploi et il n'y en a pas"_ajoute Alain.

"Tous les 5 ans on nous fait des promesses, et il n'y a rien je n'attends plus rien " Christophe, licencié il y a 6 mois.

Christophe, lui aussi, explique que depuis 6 mois qu'il est inscrit à Pôle Emploi, il n'a eu aucune proposition de contrat. Très déçu par les politiques en qui il ne croit plus, il n'est pas allé voter au premier tour, mais il ira en revanche le 7 mai. "Pour moi la situation serait encore pire avec Marine Le Pen" confie t-il. Pour sa part Annabelle, une jeune femme au chômage depuis deux ans hésite entre les deux candidats mais elle n'attend pas grand chose du prochain ou de la prochaine locataire de l'Elysée. L'optimisme vient de Yanis qui espère beaucoup du prochain gouvernement. Il suit une formation avec Pôle Emploi. "J'espère qu'avec Macron on aura du boulot , qu'il y aura le sauvetage économique"

Entre espoir et désillusion les demandeurs d'emploi sont en tous cas tous unanimes pour dire qu'on ne leur donne pas assez la parole , et pour eux c'est encore plus vrai pendant cette campagne électorale.

-

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess