Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Limoges : plusieurs centaines de personnels hospitaliers rassemblés devant le CHU pour des hausses de salaires

Plusieurs centaines de personnels hospitaliers du CHU de Limoges se sont rassemblés mardi en début d'après-midi devant l'établissement, pour réclamer de meilleurs salaires. Ils trouvent nettement insuffisantes les dernières mesures annoncées par le Ministre de la Santé Olivier Véran.

Plusieurs centaines de personnes devant le CHU de Limoges ce mardi Plusieurs centaines de personnes devant le CHU de Limoges ce mardi
Plusieurs centaines de personnes devant le CHU de Limoges ce mardi © Radio France - Rébecca-Alexie Langard

Durant des semaines, ils étaient applaudis tous les soirs à 20 heures. Ils ont été nos héros au plus fort de la crise sanitaire. Ils voudraient maintenant qu'on se souvienne d'eux, et des promesses qui leur avaient été faites. Les personnels hospitaliers ont manifesté une nouvelle fois ce mardi, dans toute la France , pour réclamer de meilleurs salaires et des moyens supplémentaires. 

Publicité
Logo France Bleu

Des mesures insuffisantes 

À Limoges, plusieurs centaines de personnels, tous métiers confondus, se sont rassemblés ce mardi en début d'après-midi devant l'établissement, seul hôpital de "première ligne" en Limousin pour faire face à l'épidémie. Les personnels hospitaliers trouvent nettement insuffisantes les dernières mesures annoncées par le Ministre de la Santé, Olivier Véran. 

Manifestation pour de meilleurs salaires, devant le CHU de Limoges © Radio France - Rébecca-Alexie Langard

Il y a quelques jours, il a promis 6 milliards d'euros pour revaloriser les salaires des soignants non médecins, et 300 millions d'euros pour les médecins hospitaliers. Pour Marie, qui travaille au service radiologie depuis 1987, aujourd'hui, "colère, angoisse, déception...tout est mêlé ! Le gouvernement se dit que les médecins aiment les gens, qu'ils aiment la vie, qu'ils sont gentils, donc que nous pouvons bien continuer encore un petit peu, mais nous sommes épuisés !", lâche t-elle.

Largement insuffisant, disent les syndicats, qui ont donc appelé à cette journée d'action, d'ampleur nationale, à quelques jours de la clôture du "Ségur de la Santé", une séance de négociations justement mise en place pour examiner et réévaluer les salaires de ces professionnels. Sébastien, ambulancier, attend impatiemment un retour de ces négociations. Pour l'instant, c'est une désillusion : "ça fait 25 ans que je travaille à l'hôpital, j'ai jamais vu ça, je suis déçu, en colère. Tant qu'il n'y aura pas d'embauches de personnels et de réouvertures de lits, l'hôpital boitera et tournera en rond", s'exclame t-il. 

A LIRE AUSSI : Hôpital malade : 700 manifestants en Corrèze et 500 à Limoges pour demander à le soigner

Le 16 juin dernier, les blouses blanches limousines avaient déjà manifesté, pour les mêmes raisons, dans plusieurs établissements de la région, à Limoges (500 personnes) et Bellac (60) en Haute-Vienne, et en Corrèze à Brive (400), Tulle (200) et Ussel (150).

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu