Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Limoges : Un mois après le début des travaux, les Halles centrales se portent bien

samedi 2 juin 2018 à 6:05 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Un mois après le déménagement, les Halles centrales de Limoges se portent bien. Installé place de la Motte, à quelques encablures du lieu historique, le chapiteau blanc attire toujours autant les clients, qui ont su retrouver leurs habitudes.

Un mois après le début des travaux, les Halles centrales de Limoges se portent bien
Un mois après le début des travaux, les Halles centrales de Limoges se portent bien © Radio France - Nicolas Tarrade

Limoges, France

Durant les premiers jours, chacun a dû prendre ses marques, retrouver ses habitudes, pour éviter de se perdre dans ce labyrinthe de goûts et de saveurs. Un mois après le déménagement sous un grand chapiteau blanc, situé place de la Motte à Limoges, les Halles centrales se portent bien. Les clients affluent désormais dans cet espace provisoire - les travaux doivent durer un an - cabas à la main, et ont vite trouvé leur compte. "Tout est bien organisé, les marchands ont l'air d'être satisfaits, et moi j'ai trouvé mes repères", sourit cette Limougeaude. 

Un peu plus loin, cet habitué des Halles attend patiemment dans la file d'attente du boulanger : "C'est plus clair, on voit mieux, et puis j'ai l'impression que ça a attiré plus de monde. Je n'aime pas dire que c'est plus convivial, mais dison qu'il y a plus d'animation. J'espère que les prochaines Halles seront un peu comme celles-là". 

Au milieu des étals, pas de soupe à la grimace chez les commerçants. Bien au contraire parfois. Ce démarrage est plutôt une bonne surprise. Même s'il reste encore quelques améliorations à apporter selon cette fromagère : "Le souci majeur, c'est quand même la chaleur. En moyenne, il fait 6, 7 degrés de plus que dehors ! Alors la mairie étudie le problème, on va voir ce qui va être possible de faire. On s'organise dans ce sens, je mets des protections pour que les vitrines restent réfrigérées. La chaleur monte vite sinon", estime cette commerçante.