Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Limousin : une nouvelle formule suffira-t-elle à sauver le journal l'Echo ?

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu Périgord

La direction du journal régional l'Echo ne cache pas son pessimisme. Le quotidien qui traverse à nouveau une grave crise financière a lancé plusieurs pistes pour tenter de sauver l'entreprise comme par exemple la transformation du journal en hebdomadaire. 42 personnes travaillent à l'Echo.

Le quotidien l'Echo qui parait sur 5 départements fait face à de graves difficultés financières
Le quotidien l'Echo qui parait sur 5 départements fait face à de graves difficultés financières © Radio France - Françoise Ravanne

Limousin, France

Grosses inquiétudes pour l'avenir du quotidien régional l'Echo dont le siège est à Limoges et qui parait dans 5 départements, en Haute-Vienne, en Corrèze, en Creuse mais aussi en Dordogne et dans l'Indre. Le quotidien de gauche a déjà été confronté par le passé à des problèmes financiers mais cette fois ci la situation semble particulièrement préoccupante. "Nous sommes devant des échéances financières qui nous causent d'immenses soucis, il en va de l'avenir du journal, et si je vous disais le contraire je vous mentirais" explique Frédéric Sénamaud le gérant du journal l'Echo. Et il précise que toutes les pistes sont examinées pour tenter de trouver des solutions.

L'écho va t-il devenir un hebdomadaire ? 

La possibilité de transformer le quotidien l'Echo en hebdomadaire avec des sujets d'investigation fait partie des pistes envisagées mais en attendant les correspondants ont déjà été remerciés comme dans l'Indre mais ce n'est pas la solution idéale reconnait encore Frédéric Sénamaud "On sait très bien que supprimer les correspondants dans un journal d'information locale c'est se tirer une balle dans le pied" reconnait il en expliquant que l'avenir du journal l'Echo va se jouer dans les prochains jours. 

Une réunion jeudi à Limoges avec le personnel

Selon la direction du quotidien il est encore trop tôt pour parler de licenciements mais selon nos informations à France Bleu Limousin 5 personnes pourraient être licenciées : une dans chacune des 5 agences. Le personnel sera convié à une réunion jeudi prochain à Limoges. L'Echo emploie actuellement 40 personnes sur les 5 départements auxquelles il faut ajouter deux journalistes pigistes.

Choix de la station

France Bleu