Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Liquidation au 31 octobre pour Sintertech, l'entreprise iséroise de poudres et pièces pour l'automobile

-
Par , France Bleu Isère

Faute de repreneur, le tribunal de commerce de Grenoble a prononcé la mise en liquidation judiciaire de l'entreprise Sintertech qui emploie 280 personnes dont 210 à Veurey et Pont-de-Claix en Isère. Sintertech était en redressement judiciaire depuis le premier avril 2019.

L'entreprise Sintertech emploie 286 personnes dont 210 en Isère  à Veurey et Pont-de-Claix.
L'entreprise Sintertech emploie 286 personnes dont 210 en Isère à Veurey et Pont-de-Claix. © Radio France - Olivia Chandioux

Veurey-Voroize, France,

Une mise en liquidation prévisible

Les  280 salariés de Sintertech n'ont pas étaient surpris. Depuis l'audience de jeudi dernier, ils  s'attendaient à la mise en liquidation judiciaire de leur entreprise car aucun repreneur ne s'est porté candidat pour la reprendre. 

Sintertech, qui fabrique des pièces et des poudres métalliques pour l'industrie automobile sur 3 sites en France (Veurey, Pont-de-Claix en Isère, et Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées Atlantique) est en cessation de paiement depuis le 20 mars 2019, et en redressement depuis le premier avril dernier.

280 salariés attendent maintenant d'en savoir plus

Depuis l'audience de jeudi, la production s'est arrêtée. Aujourd'hui, les 280 salariés espèrent poursuivre un peu la production, le temps de fournir les clients, comme Renault, qui attendent leurs pièces. Mais pour l'avenir, ils savent qu'ils vont se retrouver sur le carreau. 

La marque Poral qui fait travailler 16 personnes a été reprise

Selon le Comité d'Entreprise, un petit secteur d'activité a néanmoins trouvé preneur, l'activité Poral, qui emploie 16 salariés à la fabrication de filtres poreux en métal fritté, reprise par EMC. 

Pour l'instant, la direction de Sintertech n'a pas fait de communication officielle au personnel.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu