Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Liquidation de MBF Alu : une "catastrophe sociale" au beau milieu des régionales en Bourgogne-Franche-Comté

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu, France Bleu Belfort-Montbéliard

"Une catastrophe et un gâchis" : Marie-Guite Dufay se dit "extrêmement choquée" par la liquidation de la fonderie MBF Alu de Saint-Claude annoncée ce mardi. Outre la présidente sortante et tête de liste de gauche, les candidats aux régionales en Bourgogne-Franche-Comté réagissent à cette nouvelle.

Marie-Guite Dufay, présidente de Bourgogne Franche-Comté.
Marie-Guite Dufay, présidente de Bourgogne Franche-Comté. © Radio France - Jean-Michel Nagat

Marie-Guite Dufay se dit "extrêmement choquée" après l'annonce de la liquidation judiciaire de la fonderie MBF Alu, basée à Saint-Claude dans le Jura. La présidente sortante du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, candidate à sa propre succession aux élections régionales, décrit "un gâchis". Avec cette liquidation, 284 salariés perdent leur emploi, "une catastrophe sociale sans précédent, une catastrophe humaine" selon elle.

C'est une catastrophe sociale sans précédent" - Marie-Guite Dufay

Elle pointe du doigt une situation financière de l'usine catastrophique : "Les gérants précédents ont amené ce magnifique outil industriel à la ruine... et ça c'est scandaleux, scandaleux!" lance l'élue socialiste. Elle décrit "la plus mauvaise nouvelle de toutes celles que j'ai eu à subir de tout mon mandat" à la tête de la Région.

La présidente sortante a proposé de monter un consortium public-privé pour reprendre l'usine et les élus ont voté une aide aux salariés. Mais les efforts n'ont pas permis de sauver ce sous-traitant automobile. "On a fait le maximum : soutien à l'investissement, décision de rentrer dans le capital de la future... On s'est même désolidarisé de l'Etat parce que nous voulions que tout soit fait pour n'avoir rien à regretter" confie Marie-Guite Dufay.

Une annonce entre les deux tours des élections régionales

Cette liquidation judiciaire intervient entre les deux tours des élections régionales. Le pire moment? "Aucun commentaire" répond la tête de liste d'union de la gauche. "Pour moi,  le sujet est totalement déconnecté des élections. Le mal est à Saint-Claude, sur les hommes et les femmes qui subissent...". Elle estime que "ce n'est pas un sujet de campagne"

Un résultat dramatique - Julien Odoul (RN)

Offensif, Julien Odoul, arrivé deuxième du 1er tour des régionales, accuse sur Twitter la présidente sortante de la région de "passivité" sur ce dossier. "Tant d’annonces, d’agitations électoralistes pour ce résultat dramatique" ajoute le candidat du Rassemblement national.

On a perdu ces dernières années des occasions de garder notre industrie - Gilles Platret (LR)

Gilles Platret, tête de liste LR aux régionales, a lui aussi réagi à cette "mauvaise nouvelle". "On a perdu quand même ces dernières années, et ce n'est pas la faute d'ailleurs des responsables régionaux, quels qu'ils soient, des occasions de garder notre industrie" déplore le candidat. Pour Gilles Platret, il faut réagir pour permettre à l'industrie franc-comtois et bourguignonne "d'épouser le grand virage technologique" et les régions doivent être "aux côtés des industriels".

L’Etat s’engage à trouver des solutions pour les salariés - Denis Thuriot (LREM)

La tête de liste de la majorité présidentielle confesse lui, "une grosse déception". "Je regrette cette décision du tribunal" reconnaît Denis Thuriot, "l’Etat a été facilitant sur le dossier et a travaillé avec la région pour trouver une solution de reprise pérenne. Maintenant l’Etat s’engage à trouver des solutions pour les salariés et pour Saint-Claude." 

Le candidat LREM ne veut pas faire de ce dossier un argument de campagne et affirme se mettre "à la place des salariés."

Le dossier de MBF Alu et l'avenir de l'industrie régionale seront l'un des thèmes abordés ce mercredi sur Francebleu.fr lors du débat organisé par France Bleu avec les quatre têtes de listes qualifiées pour le second tour des élections (dimanche 27 juin).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess