Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Logement : comment juguler la vacance à Montbéliard et Belfort

mercredi 27 juin 2018 à 17:40 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Dans une région championne de France de la vacance de logements, Montbéliard et Belfort affichent des destins croisés. Avec 12 % de logement inoccupés, Montbéliard devance nettement Belfort et ses 8 %. Les deux villes ont lancé un vaste plan de conquête de nouveaux habitants.

Le centre de Montbéliard particulièrement frappé par la vacance de logements anciens
Le centre de Montbéliard particulièrement frappé par la vacance de logements anciens © Radio France - Christophe Beck

Montbéliard, France

La Bourgogne Franche Comté est la région championne de France pour son taux de logements vacants. Evalué à près de 10 %. Leur nombre a même augmenté de plus de 20 % entre 2010 et 2015. En cause, un solde migratoire négatif et des logements plus anciens que la moyenne nationale. Mais cette question du logement vacant varie en fonction des secteurs de la région. Elle frappe fort les régions rurales comme la Nièvre et l'Yonne. Mais épargne les métropoles : Besançon et Dijon et les zones frontalières, comme le Haut Doubs. 

Dans le Nord Franche Comté, Belfort et Montbéliard offrent des situations contrastées.  La ville de Belfort est plutôt épargnée, avec un taux de 8 %, c'est en dessous de la moyenne régionale qui est à 10 %. A l'inverse, la ville de Montbéliard se situe dans le haut du panier, avec un taux de vacances de logement de 12 %.  

On construit beaucoup, mais la dynamique démographique ne suit pas

Les deux villes partagent en revanche le chiffre de la progression de ces logements vacants sur cinq ans, + 20 %. On construit beaucoup, pour répondre notamment à l'éclatement des familles, mais la dynamique démographique ne suit pas. Belfort a certes gagné 1000 habitants sur la période, mais Montbéliard en a perdu 2000. 

12 % à Montbéliard et 8 % à Belfort. Un écart de quatre points qui se réduit à un point et demi, si l’on prend compte les deux agglomérations dans leur ensemble.  Avec un peu plus de 50 000 logements, l’aire urbaine de Belfort totalise un taux de vacances de 7,9 %., alors que l’aire urbaine de Montbéliard avec 70 000 logements affiche un taux de vacances de 9,1 %.

Le dynamisme de la filière auto n'a pas eu d'impact significatif sur la demande de logements

Comment expliquer cette relative vacance de logements autant à Montbéliard qu’à Belfort ? D’abord, nos centres ville regorgent de logements anciens, pas toujours remis aux goûts du jour. Les propriétaires rechignent à mettre la main à la poche pour des biens qui ont déjà perdu beaucoup de leur valeur avec la crise. Parallèlement, le dynamisme économique du site de Sochaux et de ses fournisseurs, curieusement, n'a pas eu d'impact significatif sur la demande de logements. Certains enseignes immobilières pointent la concurrence des bailleurs sociaux qui construisent beaucoup, pour remplacer les démolitions. Et proposent des logements modernes, à prix attractifs qui forcément concurrencent le marché privé.

Comment répondre à cette vacances de logements ? Il s'agit d'abord d'attirer des habitants en ville par une redynamisation du centre : aménagements urbains, commerces, services. Mais il y a aussi une aide directe à la rénovation. Belfort mobilise 10 millions d'€ pour encourager les propriétaires du quartier Jean Jaurès à remettre leur bien aux goûts du jour. Montbéliard veut s'inscrire dans le dispositif action cœur de ville qui accompagne de la même façon cette rénovation avec des fonds Action Logement. 400 logements ont été identifiés en vieille ville pour bénéficier de cette aide à la rénovation.