Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Logements sociaux : comment s'y prendre dans la Loire ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Les logements sociaux ? Un sujet épineux dans la Loire où certaines communes jouent le jeu et d'autres moins. Avec en toile de fond, une question, comment créer davantage de mixité sociale ?

Aujourd'hui, le premier ministre fera des annonces
Aujourd'hui, le premier ministre fera des annonces © Radio France - YR

Plus d'efforts à fournir pour la mixité sociale. C'est le plan que va développer le Premier ministre Manuel Valls ce 13 avril, à travers son projet de loi Égalité-Citoyenneté. Il va à la fois détailler les nouvelles mesures destinées à "casser les logiques de ségrégation", ce sont ses mots. Il va aussi, et pour la deuxième fois, dévoiler une liste de communes qui ne respectent toujours pas les quotas rendus obligatoires par la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain) à hauteur de 20 à 25%.

L'occasion pour nous de faire le point sur la situation dans la Loire où il y a 56 000 logements sociaux... mais qui ne sont pas également répartis sur le territoire. En effet, sept communes de l'agglomération stéphanoise ne remplissent toujours pas les quotas de logements sociaux. Quatorze au total dans la Loire. Cependant, les sept communes de l'agglomération stéphanoise ne paient pas d'amende car l'agglomération est en "décroissance démographique". Ce qui a pour conséquence un marché "sans tension". Sauvées par ce critère, ces communes bénéficient d'un régime particulier. Elles doivent tout de même faire preuve de bonne volonté pour rattraper leur retard.

Reportages avec deux maires ligériens

En conséquence, ces communes doivent rattraper leur retard, à leur rythme, mais n'ont pas davantage de contrainte. Ce qui n'inquiète pas pour autant tous les autres maires. Car pour certains, la loi SRU est bonne dans l'idée mais moins dans la pratique. C'est du moins ce que pense le maire de Rive-de-Gier, Jean-Claude Charvin.

Norbert Sirot, président de l'association des bailleurs de la Loire, est pour un changement radical au niveau de l'attribution des logements sociaux. Sans changement à ce niveau là, la loi SRU ne peut avoir de bonnes incidences... car elle n'est pas adaptée à l'échelle communale.

L'avis sur la loi SRU de Norbert SIROT

Les nouvelles annonces qui seront faites par le premier ministre  dans son projet de loi doivent permettre combler le vide législatif entre les communes qui jouent le jeu et celles qui le jouent moins.

Les explications de Mahauld Becker-Granier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess