Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Enseignants et gilets jaunes enterrent symboliquement les services publics à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Une vingtaines d'enseignants, rejoints ensuite par des gilets jaunes, ont symboliquement enterré l'Éducation nationale le 20 avril, pour le troisième samedi de suite. Mais cette fois, ils portaient également le deuil d'autres services publics, pour marquer la convergence des luttes.

Le cortège vêtu de noir proteste contre la loi Blanquer, passée en février.
Le cortège vêtu de noir proteste contre la loi Blanquer, passée en février. © Radio France - Louise Thomann

Montpellier, France

"Aujourd'hui, je suis en noir, pour dénoncer le cancer de l'Éducation nationale, le cancer de la réforme Blanquer. Et je suis également en gilet jaune", lance Sandrine au mégaphone. Devant une cinquantaines de personnes rassemblées au pied des Trois Grâces à Montpellier, les enseignants accompagnés des gilets jaunes ont symboliquement enterrés trois services publics : la santé, l'école et la justice

C'est le troisième samedi de suite que les enseignants manifestent, et la date n'est pas choisie au hasard, explique Eric Hassenheufel, professeur de philosophie à Lunel. "Le sens de notre action c'est de dénoncer cette loi qui va favoriser la sélection et l'inégalité, et de nous associer avec les gilets jaunes". Une cinquantaine d'entre eux se sont d'ailleurs rassemblés pour écouter les discours des enseignants.

Convergence des luttes

Sandrine est institutrice et gilet jaune. "Les revendications des gilets jaunes et des enseignants se rejoignent, et concernent tous les citoyens. C'est le début de la convergence." sourit-elle, en passant la parole à un neurochirurgien du CHU de Montpellier, gilet jaune également. Tous demandent davantage de moyens pour les services publics.