Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Loi ELAN : les architectes corses très critiques

jeudi 17 mai 2018 à 18:15 Par Alexandre Sanguinetti et Jérôme Susini, France Bleu RCFM

Un projet de loi sera en débat au parlement à la fin du mois. Il porte sur l'évolution du logement, de l'aménagement et du numérique. L'une des dispositions de la loi ELAN prévoit l'abandon du principe de concours d'architectes pour les constructions de logements par les bailleurs sociaux.

Une barre de logements HLM (illustration)
Une barre de logements HLM (illustration) - Js84

Ajaccio, Corse, France

Cette loi est dominée par une logique "financière et comptable ; elle ne fixe aucun objectif architectural, urbanistique, écologique, paysager ou sociologique", s'inquiètent ainsi les architectes. Ils craignent une baisse de qualité des logements. En la matière, la Corse a justement besoin d'encadrement estime le président de l'ordre des architectes Sébastien Celeri : « La Corse n’est pas du tout exemplaire en matière de qualité du logement, on assiste à des désastres urbains. Il suffit de faire le tour des périphéries de nos agglomérations pour voir s’alterner hangars d’hypermarchés et barres de logements ». 

Sébastien Celerie, président de l'ordre des architectes de Corse

Le contre-exemple d’Ajaccio

Vue Satellite de la Rocade d'Ajaccio - Aucun(e)
Vue Satellite de la Rocade d'Ajaccio

Dans le cadre d'une journée nationale d'information, hier jeudi, les architectes de Corse ont estimé qu'en étant moins exigeant sur la qualité de construction, on se dirigerait vers un cadre de vie dégradé. Le président de l'ordre des architectes déplore l'actuelle frénésie de construction de logements notamment sur Ajaccio : « on voit des opérations de promotion privée que l’on peut qualifier de démesurées ; on est sur des réminiscences des principes des années 50, 60, 70 de grands ensembles de qualité précaire », conclut Sébastien Celeri.

Sébastien Celeri, architecte

Grande cause permanente

Les architectes proposent ainsi 5 axes d’actions pour faire du logement une « grande cause permanente » : 

1 – Réduire des inégalités territoriales et assurer l’accès au logement ;

2 – Soutenir des politiques foncières novatrices ;

3 – Garantir la qualité d’usage et la pérennité des logements ;

4 – Accélérer la rénovation du bâti existant ; 

5 – Soutenir et développer un politique d’innovation