Économie – Social

Loi travail : "C'est un texte mal présenté à la jeunesse" dit la CGPME de Champagne-Ardenne

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne mardi 29 mars 2016 à 10:17

Manifestation du 17 mars à Reims contre le projet de loi travail.
Manifestation du 17 mars à Reims contre le projet de loi travail. © Radio France - Stephane Garcia

Alors que la ministre du travail Myriam El Khomri défend son projet de loi travail devant la commission à l'Assemblée nationale ce mardi, les organisations patronales dénoncent une réforme vidée de sa substance. Et surtout "mal comprise par la jeunesse" selon le président de la CGPME.

A deux jours  de la grande mobilisation contre le projet de loi El Khomri, la confédération générale des petites et moyennes entreprises, comme le MEDEF, dénonce une réforme "ratée". Surtout, "la réforme est mal comprise y compris par la jeunesse" selon Luc Mourot. Le président de la CGPME en Champagne-Ardenne l'assure : "Nous quand on en discute avec nos apprentis, ils ont pas du tout la même vision que les jeunes qui se battent soit disant pour leurs emplois de demain".

Seuls les contraintes pour les PME subsistent selon la CGPME

Si le texte prévoit toujours de pouvoir augmenter la durée de travail hebdomadaire (46 contre 44 heures par semaine), le projet de loi travail ne prévoit plus le plafonnement des indemnités prud'homales. Au grand dam des organisations patronales. Mais ce n'est pas le seul recul que le président de la CGPME regrette. "On est en train d'enlever les côtés positifs et d'y laisser les contraintes", dénonce Luc Mourot.

Le président de la CGPME en Champagne-Ardenne.