Économie – Social

Loi Travail : la CGT du Territoire de Belfort dit non

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 24 mars 2016 à 8:16

Sabine Verdant, secrétaire départementale de la CGT 90
Sabine Verdant, secrétaire départementale de la CGT 90 © Radio France - Thierry Campredon

L'avant-projet de loi qui vise à réformer le droit du travail arrive ce jeudi en Conseil des ministres, un texte remanié mais qui ne plaît toujours pas à la CGT du Territoire de Belfort qui demande le retrait pur et simple du texte.

Le texte a beau avoir été retravaillé, Sabine Verdant n’en veut toujours pas, la secrétaire départementale de la CGT dans le Territoire de Belfort, parle d’une régression sociale inacceptable et notamment concernant la fin des accords de branches : "désormais, chaque entreprise pourra négocier ses propres droits et ses propres règles même si elles sont inférieur du travail, c’est la casse du droit collectif obtenu par le Medef".

Aucun effet sur l’emploi

Pour le gouvernement, cette Loi Travail est censée créer des emplois et sortir les jeunes de la spirale du chômage, mais ça encore, la CGT n’y croit pas : "qui peut croire un seul instant qu’en cassant les droits des salariés le chômage va diminuer," s’emporte Sabine Verdant, "ça fait trente ans qu’on détricote les droits des salariés, on donne des milliards d’euros aux patrons et il n’y a aucune embauche, c’est aussi ridicule de casser le code du travail, pour soi-disant résorber le chômage, que de casser le code de la route parce qu’il y a des accidents".

Réduire le temps de travail

Alors quelles solutions ? Pour la CGT, il faut encore réduire la durée du temps de travail avec un statut unique du salarié et une véritable politique industrielle qui répond au besoin de la population : "la France est un des pays qui travaille le plus, 37 heures 50 alors qu’en Europe, la moyenne est de 37 heures 20, on se rend donc bien compte que les français travaillent plus que la moyenne européenne et je rappelle que la seule réforme qui a créé des emplois est la réforme des 35 heures".

Sabine Verdant, secrétaire départemental de la CGT 90