Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Loire à vélo : baisse de la fréquentation dû au climat social tendu en France ?

lundi 14 mai 2018 à 7:05 Par France Bleu Touraine, France Bleu Touraine

Le mois d'avril donne le coup d'envoi de la saison touristique. Cette année, gîtes, maisons d'hôtes, campings, loueurs de vélos ou kayak... tous affichent une nette baisse de fréquentation. La Loire à vélo ne séduit plus autant qu'avant.

La Loire à Vélo (photo d'illustration)
La Loire à Vélo (photo d'illustration) © Radio France - Anne Oger

Indre-et-Loire, France

Y-a t'il une relation de cause à effet entre le climat social en France et la baisse de fréquentation sur la Loire à vélo ? Le mois d'avril qui donne le coup d'envoi de la saison n'a pas été bon. La clientèle étrangère a nettement diminué.

Les étrangers aux abonnés absents

Même si la Loire à vélo ne représente que 5% de la clientèle au camping de Bréhémont, Laetitia Javel constate cette diminution avec 31 nuitées cette année contre 54 l'année passée. "Il y a moins d'étrangers, d'anglais et de néerlandais surtout. Une fréquentation s'est tout de même maintenue, mais avec des français. Peut-être est-ce dû aux mouvements sociaux, à l'image que renvoie la France avec ce climat de conflit social" ajoute-elle. "Souvent c'est extrapolé dans les journaux étrangers entre les mécontentements étudiants, les grèves..."

Dans un gîte d'étape pourtant situé sur le parcours de la Loire à vélo, aucun étranger n'est venu le mois dernier. Yvon Henry parle d'une situation "catastrophique". 

Il y a un taux d'occupation inférieur à 42% par rapport à l'an dernier."

Il raconte aussi que "le nombre de français diminue, parce qu'il y en a certains qui viennent par le train". 

Un climat social français qui dérange

A Bréhémont, le loueur de vélo Dominique Raclin a fait ses comptes. L'année dernière, la clientèle étrangère représentait 70% des locations, contre seulement 10% cette année. "La clientèle française a augmenté mais ce n'est pas le chiffre que j'avais l'année dernière, c'est-à-dire plus de _500 clients déjà mi-avril. Alors que là cette année, il n'y en avait qu'une centaine_." 

Pour lui, cette nette baisse de son activité est due au climat social en France, qui n'encouragerait pas les étrangers à venir. "L'image de la France qui est vendue par les tour-opérateurs et agences de voyage est très négative." 

On déconseille aux étrangers anglo-saxons, donc canadiens, américains, australiens, de venir en France pour cause de grèves, de meutes étudiantes et aussi de menace terroriste." 

Voir aussi le reportage de France Bleu Orléans → Grève SNCF : privée de trains, la Loire à Vélo peine à démarrer sa saison