Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : autoriser les commerces à ouvrir les dimanches jusqu'à Noël, l'idée fait son chemin

-
Par , France Bleu Loire Océan

Pour compenser les pertes, les représentants des patrons de Loire-Atlantique demandent au préfet d'autoriser les commerces à ouvrir tous les dimanches avant Noël. Plusieurs syndicats sont d'accord avec cette idée. Une réunion est organisée par la préfecture à ce sujet, ce jeudi 26 novembre.

Les commerces peuvent déjà ouvrir les trois dimanches avant Noël à Nantes.
Les commerces peuvent déjà ouvrir les trois dimanches avant Noël à Nantes. © Maxppp - Nathalie Bourreau

Représentants des patrons, des syndicats, des maires de Loire-Atlantique... Les acteurs concernés par l'ouverture des commerces le dimanche se réunissent, ce jeudi 26 novembre, à la préfecture. Plusieurs demandent au préfet de signer un arrêter pour une autorisation sur tout le département, pour les quatre prochains dimanches, jusqu'à Noël.

Situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle

Les représentants des patrons du département ont envoyé un courrier au préfet mardi, insistant sur le fait que "la période des fêtes de fin d’année est une période cruciale pour de nombreux commerçants".

"Il ne s'agit pas de dire : on ouvre tout pendant 25 ans", assure Patrick Cheppe, président du Medef 44. "Là, c'est une phase où il faut les aider. S'ils passent les fêtes sans avoir fait un minimum de chiffre d'affaires... A un moment donné, ça n'est plus tenable."

"Il faut rouvrir tout au maximum" - Patrick Cheppe, président du Medef 44

Quatre syndicats donnent leur soutien

"Du moment où des garanties sont prises - de volontariat, de salaire, de frais de déplacement - pour les salariés, nous soutenons cette mesure exceptionnelle", déclare Pascal Priou, secrétaire départemental de l'Unsa. 

"Cette mesure qui, poursuit-il, je l'espère, permettra de sauver des emplois et des petites entreprises de commerce qui font la vie du quotidien, surtout pendant cette période de fêtes." La CFDT, la CGC et la CFTC soutiennent également la demande du patronat : permettre aux commerces d'ouvrir les dimanches 29 novembre et 6, 13, 20 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess